Eveil naturaliste Reconnaître

Début avril #1: où sont les nids?

Voici une petite activité de saison: repérer les nids d’oiseaux et les localiser afin de pouvoir revenir les observer.

nid1
Nid de corneilles

Photo: Luc

  • A partir de 4 ans
  • parc, jardin, bois
  • 30 minutes
  • pelote de laine, ciseaux, feuille + crayon (ou plan du lieu si vous avez), paire de jumelles
  • Observation

Déroulement

1) Élément déclencheur

Lors d’une promenade, dès que l’occasion se présente, faites observer à votre enfant un oiseau affairé à construire son nid. Bon, cela demande de l’observation et une certaine discrétion qui n’est pas toujours évidente à obtenir lorsqu’on se promène avec des enfants… Peut-être pourrez-vous faire cette observation directement chez vous, depuis une fenêtre?

mésange-nid
Je fais confiance à cette mésange pour avoir trouvé le plus bel endroit improbable pour construire son nid!

 Photo: Marie

Si vous le sentez, vous pouvez en profiter pour questionner votre enfant sur ce qu’il sait des oiseaux, de leurs nids, leurs œufs, la façon dont ils élèvent leurs petits, etc. Cette discussion pourra être prolongée par la lecture d’ouvrages documentaires sur la question.

Pour terminer, n’oubliez pas de parler de votre envie d’aller observer des nids en construction, dès que possible, et d’y inviter votre enfant!

2) La localisation des nids

Tout d’abord, choisissez une zone boisée dans laquelle vous avez fréquemment l’occasion de vous rendre. Munissez votre enfant de jumelles (cela motive en général beaucoup les enfants et induits de belles séances d’observation!). Puis mettez-vous en quête de nids.

Ça y est, vous en avez un? Super! Voici ce que je vous suggère:

  • Prenez le temps de l’observer, de le décrire (Quels matériaux voyez-vous? S’agit-il du nid de petits ou gros oiseaux?…)
  • Si vous sentez que votre enfant en est capable, postez vous un moment à l’affût. Sans doute verrez-vous alors un des auteurs du nid!
  • Proposez à votre enfant de dessiner un plan du lieu (dur dur!) puis de marquer l’emplacement du nid. Un plan même très abstrait, s’il est dessiné par l’enfant, induit de sa part un repérage spatial du lieu intéressant. Peut importe si lui seul peut le lire! Il n’y a pas d’autre enjeu ici que d’induire l’observation ainsi que le jeu! Si cela vous semble plus adapté, vous pouvez bien sûr dessiner à la place de votre enfant. Ou utiliser un plan déjà existant, cela se trouve par exemple pour les parcs publics!
  • Proposez à votre enfant de marquer le tronc de l’arbre à l’aide d’un brin de laine. Si vous réalisez cette étape, engagez-vous toutefois à retirer ce marquage d’ici quelques temps et faites en sorte qu’il soit discret!
marquage-nid
Marquage d’un arbre avec un fil de laine.

 3) Observation de la vie de ces nids

Le printemps peut désormais couvrir les arbres de feuilles, cela ne vous empêchera pas de rendre visite à vos nids. Sans doute certains d’entre eux seront devenus totalement invisibles, tant mieux pour leurs hôtes, d’ailleurs! Mais grâce à votre petit marquage, vous retrouverez sans peine les arbres porteurs de nids! En vous positionnant judicieusement, il vous sera en général possible de poursuivre vos observations.

Voici à nouveaux quelques suggestions pour vos observations:

  • Revenez à intervalles réguliers afin de constater l’avancée des opérations (construction, couvée, nourrissage des jeunes, envol…)
  • Prenez des notes, faites des croquis (enfin… vous ou votre enfant!). L’occasion de commencer un « Journal de la nature« ?!
  • Observez minutieusement le sol sous le nid… qu’ont laissé tomber vos oiseaux?
  • Munissez-vous d’un guide d’identification. Le chant de l’oiseau est également un indicateur précieux!
enfant qui touche un arbre
Le moment venu… n’oubliez pas de retirer vos marqueurs!

 

 Pour aller plus loin

En vrac, quelques pistes d’activités sur cette thématique:

  • Commencer une collection de plumes, de coquilles d’œufs
  • s’entraîner à l’identification des chants d’oiseaux
  • adhérer à une association de protection des oiseaux (LPO?), participer à leurs activités
  • participer à l‘Observatoire des oiseaux des jardins
  • s’offrir un bon guide d’identification:

le-petit-guide-ornitho  le-guide-ornitho

A vous de jouer!

Au fait, vous pouvez partager avec nous vos activités: postez vos photos ou commentaires grâce au groupe Facebook associé à ce blog: A l’école de la nature.

a_l'école_de_la_nature

A très bientôt!

Emilie

nid-de-rue
Heu… et là, où faut-il mettre le brin de laine?!

 

Photo: Luc

(494)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *