Un jardin pour nos enfants

Mon challenge jardin Eveil et Nature

 

Avez-vous un bout de jardin? Une terrasse? Ou n’importe quel espace extérieur sur lequel vous pouvez compter pour vous ressourcer, sur lequel vous pouvez agir?

Connaissez-vous cette sensation grisante d’être sur le point d’accéder à un tel espace, à votre petit jardin secret?

Et bien j’en suis là.

Quelques semaines encore à patienter et j’aurai accès à ce jardin.

Maintenant, tout est possible! Je peux y faire un parking, une énorme piscine, un merveilleux green… ou un jardin un peu fou, plein de vie et de nature, dans lequel poussent aussi des enfants!

Et tant que j’y suis, je vais me lancer un vrai challenge tout au long de cette première année dans ce jardin. Il s’agira d’aménager ce jardin selon les 10 fondements de mon jardin idéal.

chantier-jardin
Aménagement de mon précédent jardin.

 

Dans un an, je considérerai avoir réussi ce challenge si:

Chaque semaine, je réalise un aménagement pour favoriser la biodiversité de ce jardin (y compris au potager) ou une activité à y partager avec des enfants.

Chaque semaine, je partage avec vous mes réussites, mes erreurs, mes interrogations… bref, l’avancée de mes travaux.

Chaque aménagement est du « fait maison ». Et si possible, avec un maximum de récup’!

Pour considérer ce défi comme relevé, je souhaite aussi:

constater que la biodiversité a doublé la première année et encore l’année suivante. Je réaliserai pour cela un inventaire de la faune et de la flore le 1er mai de chaque année.

Etre certaine que ce jardin permet à ma fille de s’épanouir en toute sécurité et titille sa curiosité et sa créativité au quotidien.

Laissez-moi vous présenter les raisons qui me poussent à me lancer dans cette aventure.

 Voici d’où je viens:

Mes petits succès dans le domaine du jardinage avec des enfants:

Je suis maîtresse d’école. J’ai donc eu l’occasion de jardiner avec des enfants d’âges différents, issus de quartiers différents, dans des configurations différentes… Pourtant j’ai à chaque fois pu faire le même constat: l’enthousiasme des enfants à l’école pour s’engager dans des projets de jardinage est énorme. Les apprentissages permis par de tels projets sont multiples, aussi bien en terme de savoir que de savoir faire et même de savoir être.

Grande-section-séance-de-la-graine-à-la-plante
Une séance sur la croissance des plantes, fin de Grande section de maternelle.

 

 Mes grandes déceptions:

Lors des projets de jardinage que j’ai réalisés à l’école, j’ai trop souvent senti que les enfants n’étaient pas suffisamment acteurs. Ils auraient aimé s’impliquer davantage. Mettre sérieusement la main à la pâte, s’approprier entièrement le jardin que je leur proposais.

Cela était parfois difficile de permettre à chaque enfant de se plonger dans l’activité de jardinage sur un carré de jardin souvent beaucoup trop petit. Mais cela n’explique pas tout! J’aurais pu choisir d‘y consacrer beaucoup plus de temps. Et puis les combines sont multiples pour impliquer les enfants, même avec peu d’espace! Ce challenge personnel sera donc l’occasion pour moi de tester des aménagements et des activités qui pourront être transposables, notamment en milieu scolaire.

Quels seront les bénéfices personnels d’un tel challenge:

Le premier sera de mettre en pratique les grands principes éducatifs auxquels je suis attachée, pour ma fille!

Le second sera de me sentir au coeur d’une nature foisonnante tout en habitant dans un espace péri-urbain classique.

Le troisième sera de partager en famille ma passion du jardin!

Le quatrième sera d’apprendre à faire par moi-même tout ce qui peut l’être.

Enfin le cinquième sera de baigner dans un projet qui, bien que ancré dans ma sphère familiale, sera également riche en interactions, grâce au milieu associatif et bien sûr grâce à ce blog!

Ce projet est-il réalisable?

La première difficulté est presque levée: il s’agissait de trouver un jardin et… d‘en avoir la clé!

La difficulté suivante est l’état du jardin. Figurez-vous un jardinet issu d’un entretien des plus classiques (pelouse bien tondue, haie de thuyas, grillage…), dans une zone pavillonnaire. Il y a de quoi faire!

Dernière difficulté: ma pratique! Enfant, j’ai beaucoup jardiné en famille, ces dernières années, je me suis amusée dans de jolis bouts de jardin, mais… je n’ai jamais aménagé et entretenu un jardin de cette taille, je n’ai jamais été maître d’oeuvre d’un tel chantier! Mes connaissances théoriques, mes idées et ma motivation seront-ils suffisants?

Conclusion

Il y a du potentiel, il y a des difficultés, il n’y a toutefois pas de risque majeur mais sûrement beaucoup de plaisir à la clé!

Je m’engage à cent pourcents dans ce challenge, vous en serez les témoins, les spectateurs, les conseillers peut être! Ma maman m’a confié il y a quelques jours (comment démarrer un blog sans une maman pour vous soutenir?! 😉 ) qu’elle espérait que mon blog lui donnerait des idées et de la motivation pour se remettre au jardinage… Je le souhaite du fond du coeur! Et qui sait, à vous aussi peut être!

Quoi qu’il en soit, tout au long de ce challenge, n’hésitez surtout pas à me laisser un commentaire, pour me dire que vous pensez que je fais n’importe quoi, pour me dire que ça vous plait, pour me raconter comment ça se passe pour vous… bref, ce que vous voulez, vous êtes les bienvenus!

(242)

5 Comments

  1. Bonjour,

    Voilà un super programme. Ca fait maintenant + de 4 mois que tu as du démarré, alors où en es tu ?
    si tu as besoin de conseils, n’hésites pas à me demander, ca fait parti de mon boulot de conseiller formateur.

    1. Bonjour Christian,
      Merci pour ton message, une belle occasion de découvrir ton blog, ton travail.
      En effet, cela fait presque 5 mois que j’ai posé tous ces projets… et puis il y a eu de formidables imprévus! Résultat, oui, ça y est, j’ai le jardin, mais plus tard que ce que je pensais. Je me voyais déjà faisant tranquillement les petits aménagements de printemps alors que j’ai posé mes valises sous le cagnard! Indispensable changement de programme!! Un article faisant un petit état des lieux de mon arrivée dans ce jardin est en préparation. Quand aux conseils, je ne manquerai pas de venir en glaner de ton côté!
      A très bientôt,

      Emilie

  2. C’est fou comment à travers ton écriture tu transmets ta grande motivation, qui me donne envie d’en faire pareil. Où en es-tu de ton jardin, avec les journées qui commencent à se rétrécir et les « mauvais » jours qui s’approchent a grand pas?

    1. 🙂 Merci pour ton message Anaïs!
      Il y a de quoi faire au jardin en ce moment, d’autant que nous souhaitons accueillir des poules! Mais j’ai aussi pris le temps de l’observer, ce jardin, d’y vivre, de mieux le connaître, ses zones d’ombres, ses petits coins appréciés des insectes, ceux qui attirent naturellement les jeux de ma fille (il y a par exemple un cyprès trop moche qui fait de l’ombre là où je voulais faire un coin potager… mais c’est justement sous cet arbre que ma fille a tout de suite décrété que c’était sa cabane! Alors bon… Je vais juste lui faire une « taille douce »!
      Bon jardinage à toi aussi!
      Emilie

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *