Pour un quotidien plein de nature Vidéos

Petite balade nature avec ma fille de 17 mois

Voici quelques images d’une promenade hivernale avec ma fille de 17 mois. Rien d’extraordinaire, pas de paysage grandiose ni de rencontre époustouflante avec un animal sauvage…

Pourtant, j’en garde un souvenir pétillant et il me semble que ma fille, du haut de ses trois pommes, est dans son élément lors de ces petites balades nature. Même s’il fait gris ou un peu froid. Alors on y retourne, dès qu’on peut!

J’ai un peu mis en forme la vidéo, juste dans le but d’insister sur la simplicité de telles sorties. Simples, mais essentielles. Je suis un peu triste de me rendre compte qu’il est souvent plus compliqué pour les enfants d’aujourd’hui de jouer dehors. Il y a des voitures partout, l’emploi du temps est saturé, la télé est omniprésente…

J’essaye donc d’être une maman nature qui donne la clé des champs à sa fille même en habitant un (petit) centre ville. En plus, ça me fait le plus grand bien et c’est extrêmement simple.

Voilà, je vous souhaite également de partager ces petits bonheurs avec vos enfants ou vos petits enfants. J’adorerais lire votre témoignage et pouvoir l’offrir aux lecteurs de Famille nature: n’hésitez pas à me l’envoyer à familles.nature@gmail.com.

A bientôt!

Emilie

(935)

5 Comments

  1. Bonjour,
    Votre vidéo est très sympa et est un très bon point de départ. Cependant, elle me fait me questionner sur un sujet, qui, je l’imagine ne vous est pas indifférent: le respect de la nature. Celui-ci me parait incompatible avec le fait d’arracher des baies et/ou des feuilles ou encore de creuser de la terre dans laquelle vivent de nombreuses petits insectes. Observer « in-situ », faire silence et écouter, toucher, sentir sans toutefois abimer la plante me parait tout à fait réalisable avec des enfants de cet âge (les miens ont 13mois et 2ans1/2). Ou alors, c’est moi qui ai loupé un cocher et vous avez fait l’observation à la maison, après? Qu’en pensez-vous?

  2. Bonjour Crécerelle,

    Bien sûr, je suis sensible à la protection de la nature. Bien sûr, je souhaite transmettre cette sensibilité à ma fille. J’entends ton point de vue, ton approche. Sur certains points, je diverge toutefois…
    Je ne souhaite pas inciter à un pillage ni à un saccage de la nature, surtout pas au nom d’un éveil à la nature. En revanche, lorsque le contexte me prouve que l’impact est extrêmement moindre, je suis favorable à certaines cueillettes ou petits grattages de terre. Je fais pour cela appel à ce que j’ai de bon sens et à ma connaissance de la nature: cueillir une orchidée ou une tulipe sauvage, certainement pas! mais des baies de lierre, sans hésitation! Quel est l’impact? Aucun! La vocation de ces baies est de disperser les graines… ma fille a fait cela joyeusement! Elle ne fait pas encore la différence entre les espèces et leur vulnérabilité, mais petit je vais lui apprendre!
    Gratter la terre? Comme tous les jardiniers, je le fais tous les jours au jardin… Là encore, tout est question de dosage. Nous n’iront pas grattouiller dans certains endroits vulnérables mais gratter le sol me semble indispensable pour permettre la naissance d’un lien réel entre l’enfant et la terre, la nature!
    Je ne peux que te conseiller à ce propos de lire l’excellent ouvrage de Louis Espinassous: « Besoin de nature ». Il y parle de la « Planète clean », cette tendance à tout aseptiser et à mettre sous cloche sous prétexte de protection de l’environnement… Je partage ses idées à 100%!

    En espérant que tu entendras mes propos et n’y verras aucune ‘attaque’, les débat reste ouvert!

    Emilie

    1. Bonjour,
      Je n’avais pas du cocher la case « me prévenir d’une réponse » et n’avais donc pas eu votre réponse. Merci! Je vais voir si ce livre est dans ma bibliothèque pour aller plus loin.

    1. Bien d’accord avec vous s’il s’agit d’une randonnée identique à celle que l’on ferait sans bébé sur le dos.
      En revanche, à condition d’adapter le trajet et les conditions, c’est un régal pour les parents et un moment qui peut être parfaitement agréable pour le tout petit, je vous assure! Ma fille, lorsqu’elle était bébé, était bien plus calme et sereine lors des journées rando que lors des journées métro-boulot-dodo.

      Si vous le souhaitez, je vous invite à lire mon compte rendu du tour du Mont Lozère alors qu’elle avait 2 ans: http://eveil-et-nature.com/60-km-a-pied-avec-un-enfant-de-2-ans/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *