Tiques: comment protéger nos enfants

Des solutions qui fonctionnent pour protéger ses enfants contre les tiques

Il n’est plus question de fermer les yeux sur le problème: il y a des tiques dans la nature et certaines d’entre elles sont porteuses de germes responsables de maladies très pénibles comme la maladie de Lyme.

Comment se protéger des tiques et protéger les enfants?

Eveil et Nature travaille actuellement à la rédaction d’un dossier sur le sujet… et vous donne la parole!

Quels sont vos trucs et astuces pour vous protéger contre les tiques? Vous et les enfants?

Parce que c’est tous ensemble que nous arriverons à enrayer le problème, écrivez aujourd’hui vos solutions dans la rubrique des commentaires!

Ce n’est pas une si petite bête qui nous empêchera de mettre les pieds dehors! Non mais…

Comment contribuer?

  1. En écrivant en commentaire VOS SOLUTIONS pour éviter que les tiques ne piquent vos enfants;
  2. En questionnant vos amis et vos proches;
  3. En farfouillant sur la toile…
  4. ET EN PARTAGEANT VOS TROUVAILLES CI-DESSOUS EN COMMENTAIRE !!!

Vous allez entendre parler de plus en plus souvent des tiques et de la maladie de Lyme et c’est tant mieux! D’autre pays comme l’Allemagne font face au problème en conscience (et envoient leurs enfants dans la nature plus que jamais!)… alors pourquoi pas nous?

A vous la plume… MERCI!

Exemple de questions auxquelles vous pouvez nous apporter vos réponses:

  • Quelle pince à tique utilisez-vous?
  • Avez-vous discuté avec un-e spécialiste qui vous aurait donné des infos importantes?
  • Avez-vous déjà trouvé une tique sur vos enfants et comment avez-vous réagi?
  • Que pensez-vous des tests à réaliser soi-même?
  • Quelles tenues vous semblent les mieux adaptées?
  • Connaissez-vous un répulsif naturel efficace?
  • Comment faites-vous pour responsabiliser les enfants?
  • Comment faites-vous en sorte que les enfants (notamment les plus grands) acceptent de se laisser inspecter tout en respectant leur pudeur?
  • Que faites-vous de la tique une fois que vous l’avez retirée?
  • Si vous travaillez en collectivité, comment le problème des tiques y est-il considéré?
  • Etc. !!!

Comment protéger vos enfants des tiques? Lire notre article complet en cliquant ici!

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

(3242)

45 commentaires sur « Tiques: comment protéger nos enfants »

  • Il vaut mieux être en pantalon, mais ça ne les empêche pas de piquer ! Et on peut en attraper dans la pelouse, donc je suis plutôt sur l’inspection et le décrochage avec un tire-tique (petit pied de biche) ; il faut un certain temps avant qu’elles ne transmettent une maladie. Souvent quand elles piquent on sent que ça gratte, on l’enlève et on désinfecte. La douche juste après la sortie peut en enlever qui ne sont pas encore accrochées. Bien écraser la tique (pas évident pour les minuscules).
    Malgré cela ma fille a eu une infection de type borréliose avec ganglion, douleur (dans la nuque) et fièvre. On a compris qu’elle s’était fait piquer dans le cuir chevelu, donc on n’a pas vu la tique ; elle avait dans les cheveux une petite croûte qui ne guérissait pas. Le médecin pensait à une maladie due aux chats, mais nous lui avons suggéré de faire analyser Lyme et elle était positive. D’autant plus surprenant qu’on était fin décembre, et qu’elle s’était fait piquer en novembre, époque où je pensais que les tiques ne piquaient plus.

    • Bonjour,
      La pharmacienne m’a conseiller des huile essentiel d’origan de Grèce et de bois de hô . Il existe aussi un démange tout prêt composé de Niaouli, ravinstara, palmarosa, laurier noble.

      en plus je privilégie les pantalon et t shirt à manche longue.

  • Bonjour,
    Je connais les tiques, pour en enlever régulièrement sur mes animaux (notamment mon chien avec parfois plus de 50 tiques par jour retirées) et en avoir retiré plusieurs fois sur moi ou les membres de ma famille y compris mes enfants.
    Je fais partie d’un CPN avec lequel nous avons organisé une causerie sur la maladie de Lyme par un spécialiste le Dr Perronne. 400 personnes sont venues, c’est dire comme le sujet intéresse! (cf le compte rendu de sa venue http://www.cpnlecolibri.fr/blogs.php?lng=fr&tconfig=2 en bas de page (avril 2017)).
    Mes solutions: mettre des vêtements couvrants selon le temps et si le trajet implique un passage dans des herbes hautes, s’inspecter à chaque retour de balade et même chaque jour après un temps passé en extérieur dans le jardin et retirer les tiques le plus tôt possible avec une pince tire-tique (j’utilise la même que pour mon chien). Si les tiques sont minuscules (ce qui arrive fréquemment sur les enfants, j’utilise une pince à épiler sans oublier de tourner). Personnellement je ne désinfecte pas. Je surveille si une rougeur apparait, et suis vigilante à des signes suspects.
    Quand je sors avec des enfants dans le cadre professionnel, je les préviens de s’inspecter le soir avec l’aide de leurs parents. Je ne sais pas forcément si cela est suivi… J’évite de les emmener dans des herbes hautes et reste plutôt sur les sentiers.
    Il y en aurait encore beaucoup à dire car le problème n’est pas encore pris en compte en France… Mais effectivement ce n’est pas une si petite bête qui va nous empêcher de sortir profiter de la nature!

  • Je brûle les tiques retirées: dans un coton ou un mouchoir…

  • Bonjour!
    Je peux témoigner sur le sujet!!! Nous vivons en Europe centrale (République tchèque) et donc dans une région touchée par les maladies données par les tiques : principalement l’encéphalite à tiques et la maladie de Lymes.
    Nous habitons dans un petit village au coeur des bois et des collines, j’ai trois enfants et des tiques j’en retire beaucoup tous les ans… et dans tous les recoins de peau (des lobes d’oreilles au nombril en passant par des parties plus intimes). Depuis quelques temps, je n’utilise plus de pinces à tiques, mais un truc qu’une amie au village m’a montré. Je prends un bout de tissu humide avec du savon (de la crème quelque chose de visqueux) et je frotte autour et sur la tique en faisant des ronds dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. C’est très très efficace et ça a le mérite de marcher partout sur le corps (même dans les recoins difficiles comme le nombril, là où on galère avec les pinces). Avant j’utilisais les pinces en plastique colorées.
    Depuis 8 ans qu’on habite ici, aucun de nous n’a été touché par une des deux maladies. Pourtant nous ne nous privons pas de sortie en extérieur, ni dans les bois… J’essaie de faire en sorte que les enfants ne se roulent pas dans les herbes hautes ou les endroits trop suspects (sous bois etc). Sans être non plus extrémistes (quand on va chercher les myrtilles, on est bien obligés de s’exposer un peu. on adapte alors les habits : longs surtout, essayant de couvrir tout le corps et lavé dès le retour).
    Par contre, tous les soirs, sans exception, c’est inspection générale : je regarde mes trois loustics des pieds à la tête et je pense que c’est la meilleur des préventions. Plus la tique est retirée tôt, moins il y a de chance qu’elle transmette ces maladies.
    Je n’ai pas de craintes concernant la prise en charge : c’est une maladie connue ici, ils font des tests et au moindre doute, il y a prise en charge…. Je pense que sur ce point de vue là, les équipes médicales sont plus alertes et plus à la pointe qu’en France, le problème est connu depuis bien plus longtemps.
    La tique, une fois retirée je la mets dans les toilettes, ou en cas de doute (s’il me semble qu’elle est restée « longtemps », je l’enferme entre deux bouts de scotch et je note la date, mais je n’ai aucune idée d el’utilité de ma démarche.
    Les enfants connaissent bien les tiques, savent les reconnaître, les retirent eux-mêmes sur nos chats. Je ne suis pas encore confrontée aux problèmes de pudeur, mais je pense qu’on fera des équipes non mixtes d’inspection … et les parties intimes, chacun fait les siennes déjà…
    Je sais qu’ici, ils recommandent une vitamine en prévention contre les tiques (elle les éloignerait), mais il faudrait que je redemande à une amie pharmacienne, si ça tient du mythe ou non et quelle vitamine…
    j’espère avoir répondu aux qq questions 🙂
    merci de soulever le sujet !!! autant prévenir que guérir sur cette question…

  • Après un séjour dans l’Est France- j’ai constaté la présence d’un tique plusieurs jours après son accrochage ( j’ai cru d’abord à un grain de beauté nouveau et à donc surveiller ). J’ai enlevé le tique avec une pince à disséquer que je possédais chez moi.
    Le médecin consulté ensuite a confirmé la détermination de l’insecte en tant que tique. Il a indiqué qu’il ne restait plus rien au niveau de la piqûre. Il m’a donné un antibiotique .

  • Mon fils de 4 ans a souvent des tiques après des sorties en forêts ou dans des parcs. Dernièrement c’est une très grosse tique que nous lui avons enlevé des cheveux. Devant la taille de la bestiole, nous avons eu vraiment peur des risques…qui ne dépend pourtant las de sa taille! Nous avons déjà retiré la tique et mis de l’huile essentielle de tea tree. Il avait alors une grosse marque du à la morsure…qui nous a impressionnée. Puis nous avons consulté notre médecin qui a été de très bons conseils. Et nous a rassuré sur le fait que dans notre région (sud de la france) et en centre ville, il y a peu de risque…mais il faut rester attentif.
    Heureusement, il n’a développé aucun signe de la maladie de Lyme, mais nous sommes vraiment vigilants maintenant. Nous privilégions les pantalons clairs pour mieux voir les tiques et surtout inspections de la tête aux pieds après les galipettes dans l’herbe!
    Nous avons aussi préparé une lotion à base d’huiles essentielles que nous lui mettons avant les sorties. Un peu comme la lavande en période de poux à l’école!
    Je ne sais pas si les tiques aiment un type de peau particulier car de nos deux enfants, notre fils se fait piquer par tiques et moustiques…et la grande…rien!

    • bonjour Est-ce possible d’avoir la recette de votre lotion aux HE svp car mon grand de 4ans pareil à « une peau à tique! » merci

  • J’ai lu sur la toile des choses très intéressanes ici :
    http://fr.newsner.com/astuces/voulez-eviter-detre-pique-cet-ete-voici-simple-astuce-monde-connaitre/
    Du coup, avant chaque sortie dans les bois et autres herbes hautes, je leur pulvérise une solution de répulsifs à poux à la lavande et huiles essentielles. Ls plus grands ont le réflexe de le faire eux-mêmes maintenant, c’est chouette ! et inspection minutieuse de tout le corps, évidemment.

  • Bonjour Emilie,

    Je viens de retirer 8 tiques sur un chien qui porte un collier antiparasitaire ! J’en ai retiré deux sur ma peau et j’ai profité de la présence d’une tique pas encore accrochée à mon bras pour que mon groupe d’enfants puisse l’observée avec une loupe.
    Première chose : l’information. Il ne faut pas dramatiser ce serait bête que les enfants ne puissent plus profiter des sorties dans les bois à cause des tiques (elles peuvent aussi bien se trouver dans les jardins, les parcs…). Il n’y a qu’une partie des tiques qui sont porteuses de la bactérie (+/-20%). Seul un faible nombre de personnes présenteront la maladie de Lyme (1/6000). Entre la morsure et l’éventuelle transmission de la bactérie, il y a une période de 12 à 36h. Soit assez de temps pour détecter les tiques. Prévenir les parents que les enfants ont été dans les bois et leur demander de observer la peau des enfants sous toutes les coutures (y compris sous les cheveux). Elles adorent les endroits où la peau est fine.
    Deuxième chose : la prévention. Le mieux est de porter un pantalon et une chemise à longues manches pour éviter les intrusions mais un short et un T-shirt permettent aussi d’observer plus rapidement toute invasion. Les tiques sont perchées sur les plantes herbacées (fougères, ronces, myrtilles…) en attendant le « food-truck » qui passera à leur portée et leur apportera la nourriture nécessaire à la ponte des œufs. En évitant de passer contre ces végétaux, on empêche les tiques de s’accrocher à nous.
    Troisième chose : l’intervention. Si la tique n’est pas encore attachée, s’en débarrasser d’une pitchenette. Si elle est accrochée, utiliser une pince (pince à tique de type pied-de-biche, une pince à épiler ou même les doigts). Saisir la tique sous l’abdomen, près des mandibules et tirer doucement, éventuellement avec une légère torsion. Autre méthode, enrouler plusieurs fois un bout de fil autour des mandibules. On peut également déposer du savon-liquide sur un coton-tige et en enduire la tique. Au bout de quelques secondes, elle restera collée au coton. Il faut agir avec calme et rapidité afin que la tique ne « vomisse » pas ses bactéries.Nettoyer l’emplacement à l’eau. Perso, je les retire avec mes doigts et n’utilise la pince que si elles sont trop petites pour être saisies. A savoir: les tiques n’aiment pas l’éther, l’alcool, l’essence, l’huile…ce qui les stressent et les pousse à cracher le contenu bactériologique de leur système digestif. Elles n’aiment pas non plus la fraîcheur du métal de la pince à épiler (la réchauffer un peu entre les doigts avant de l’utiliser). Surveiller la plaie durant plusieurs jours (voire même un mois). En cas d’érythème chronique migrant (halo rouge s’étendant de manière centrifuge) ou de symptômes grippaux, consulter le médecin traitant qui, sur base d’une analyse de sang, pourra prescrire des antibiotiques.
    J’ai participé dernièrement à un stage « Ecole du dehors » pour ado. L’animateur suggère de faire une prise de sang systématiquement en fin de saison.
    Voilà ce que je peux dire en qualité de secouriste à la Croix-Rouge de Belgique et d’animatrice nature.

  • Oui, j’ai attrapé une tique, il y a longtemps dans la forêt de Tronçai en me promenant. Je l’ai senti dans l’intérieur de la cuisse, cela démange. Je suis allée très vite à la pharmacie chercher de l’éther qui n’était déjà plus en vente libre. La pharmacienne a accepté de m’en vendre aprës avoir vu la tique. J’ai fait comme pour les chiens. J’ai endormi la tique et j’ai délicatement passé sous la tête une pince. J’ai désinfecté.
    Il paraît qu’il ne faut plus faire cela. Attention particulière à ne pas appuyer sur le ventre de la tique qui régurgite le sang et le virus. Il existe des pinces spécifiques. Vu dans un spécial E = M6 dessus, il n’y a pas très longtemps.
    Lecture d’une lettre numérique sur la médecine douce explicant que l’hiver n’ayant pas eu lieu, les tiques vont proliférer. Il faut porter des pantalons et des chemises à manches longues dans les forêts et les herbes hautes, vérifier son corps et celui des enfants aprës la balade.
    Bien à vous.

  • Bonjour, j’ai déjà eu des tiques ainsi que mes enfants.
    Ils savent qu’après une sortie en extérieur, que ce soit dans les bois, les champs ou même notre jardin, nous devons toujours inspecter chaque recoin de notre peau. Je l’ai aide encore à le faire. J’ai acheté des tire-tique en pharmacie en forme de pieds de biche de deux tailles différentes selon la grosseur de la tique à enlever.
    S’il y en a une, je la retire délicatement avec le tire-tique puis je désinfecte l’emplacement de la piqûre avec une solution antiseptique. J’écrabouille la tique sur le coton. Je surveille pendant plusieurs jours si une rougeur n’apparait pas.
    Sinon, je connait le fils d’une amie qui a eu la maladie de Lyme. Ils s’en sont aperçu plusieurs mois après la piqûre suite à des symptômes comme une très grande fatigue (il dormait tout le temps), de la fièvre. Après une analyse de sang, il a eu un traitement antibiotiques assez lourd pendant plusieurs semaines. Puis, il a eu de nouvelle analyse pour vérifier quelques mois après. Dans notre département campagnard, je trouve que les médecins y pensent de plus en plus.
    Voilà, cela nous empêche donc pas de profiter de notre belle nature, il faut juste garder en tête que l’inspection est un bon moyen de protection.

  • Haaa nos amies les tiques…elles font partie de nos vies en cette période Estivale. Nous en avons dans les forets du coin, alors pas de précaution particulière pendant la balade. Par contre, au retour c’est inspection générale tous le monde y passe!! Surtout , depuis que nous avons fait la mauvaise expérience avec mon ainé de retrouver une grosse tique dans ces cheveux. Nous l’avons enlevée et surveillée les jours suivant pour qu’il n’y est pas de soucis. Maintenant j’ai toujours une inquiétude de ne pas les voir dans les cheveux! Mettre une casquette serait peut être indispensable? (limiterais le risque….)

  • Chez nous, quand arrivent les beaux jours, les enfants passent le plus clair de leurs journées dehors (ils ne sont pas scolarisés), et pas question de les en priver. Alors nous avons un petit rituel que l’on appelle « la vérif de tiques » : le soir, avant de dormir, on s’inspecte bien soigneusement tout le corps et le crâne, à la recherche de la moindre petite bête. Si on en trouve, on les retire au tire-tique (le nôtre a un format carte de crédit, avec 2 encoches de tailles différentes, mais si les tiques sont vraiment petites, je les retire à la main). Et voila ! On le fait bien tous les soirs, afin de ne pas laisser une tique accrochée plusieurs jours.

  • Ici les promenades en foret sous souvent sur les sentiers, mais quelques fois on s’en écarte.
    En général on surveille au retour de promenade… Mais sur les maxi 6 hors sentiers faites, 2 fois une tique a été ramené. Dont une dans le cuir chevelu.
    La première fois j’ai été à la pharmacie avec mon enfant, on m’a vendu le pied de biche à tiques et conseiller d’aller chez le medecin. Les pharmaciens n’ayant ont-ils prétexté pas le droit de retirer une tique. J’appelle le médecin, qui me dit d’essayer de la retirer, et que si je n’y arrive pas, de venir, il le fera entre deux rdv, et me dis de surveiller l’évolution.
    La seconde fois c’était dans le cuir chevelu, je ne l’avais pas vu… J’ai cru que c’était une croute de loin. Elle était minuscule et c’est une maitresse qui l’a vu, elle me dit qu’elle n’avait pas Ether, heureusement selon Elisabeth. Vu la taille direction le medecin, qui me prend entre deux rdv constate qu’elle est si petite qu’elle n’est potentiellement pas dangereuse. Il la retire et la fait tomber 2 fois… La galère. Elle est partie au pied de biche mais le médecin à bien cru qu’il faudrait y aller avec une épingle.

    Suite à ce deuxieme épisode, je demande à la pharmacie si il existe un bracelet anti-tique pour enfant (comme le collier des animaux) elle est affirmative que cela n’existe pas du tout. Puis l’autre coup au magasin bio, par hasard j’y pense et je pose la question. Elle me dit que le bracelet mousti’caire fait moustique et tique. Nous voilà maintenant avec un bracelet. Mais à la suite de cette achat il a fait mauvais, donc pas de promenade et là qu’il fait beau, on a tellement été occupé qu’on n’y est toujours pas aller.

    On a aussi un chat qui a un collier anti puce et tique mais qui revient avec plein de tiques en ce moment, du coup on est passé au truc à ultra son, et pas de tique pour le moment. A voir, si ca marche bien, il est possible qu’on s’en munisse pour nos expéditions.

    • bonjour

      « si petite qu’elle n’est pas potentiellement dangereuse » heu… ça me laisse dubitative.
      j’ai attrapé la maladie de lyme par la morsure d’une toute petite tique (une nymphe, c’est une jeune tique).

    • Bonjour Coqilico. Le collier ne fonctionne pas sur votre chat ? De quelle marque s’agit-il ? J’utilise Ceresto et j’en suis très contente, je le mets à mon chat au printemps à la première tique et elle tombe en moins de 12h. Je retire le collier une fois le froid à nouveau installé en novembre ou décembre.
      Je vais me renseigner sur le bracelet mousti’care. Merci d’avoir partagé cette astuce.

  • Bonjour
    Je passe une grande partie de l’année en foret et parfois avec mon fils ou des groupes d’enfants. Je privilégie des vêtements longs si il ne fait pas trop chaux et un chapeaux. J’habite en franche comté, ils sont apparu dés le mois d’avril . Inspection systématique des la sortie des bois et inspection minutieuse en rentrant + douche. J’utilise un répulsif à base d’huile essentiel qui a l’air de fonctionner et j’envisage de faire des prises de sang à toute la famille une fois par an (mais pas sur que cela suffisent au vu des garantie des tests Français )
    J’informe systématiquement les groupes que j’emmène en balade sur les risques et la nécessité de faire une inspection mais je suis encore surprise du manque de connaissance sur ce fléaux. Sinon l’utilisation d’une pince à tique ou du savon sur les plus petites est efficace. Il faut limiter le temps de contact au minimum. Surveiller une piqure et consulter en cas de fièvre ou de rougeur (et pas seulement eu niveau de la piqure)

  • Je suis très intéressée par ce sujet : j’ai eu la maladie de Lyme en 2011 à cause d’une morsure de tique. C’était lors d’un pique-nique dans une prairie de montagne (massif de la Chartreuse en Isère, où il y’a beaucoup de tiques). J’ai trouvé la tique le lendemain, retiré minutieusement… mais ça n’a pas suffit. 10 jours plus tard, un cercle rouge est apparu autour de la morsure. Ma médecin généraliste a diagnostiqué la maladie de Lyme, et j’ai dû prendre un traitement antibiotique à fortes doses pendant 3 semaines. (Elle a suivi scrupuleusement les recommandations de traitement qui apparaissaient sur un document spécifique édité par la santé publique, qu’elle avait reçu peu de temps auparavant)
    A priori, pour avoir lu des articles sur le sujet depuis, j’ai eu de la chance qu’elle prenne la chose aux sérieux; d’autres médecins prescrivent un peu tout et n’importe quoi selon leur expérience ou inexpérience face aux piqures de tiques et à la maladie de lyme…)

    bref, maintenant j’ai la phobie de la tique… Pour moi, mais aussi pour ma fille. Nous en voyons très souvent dans ma région, il y’en a même dans la cours de l’école. Du coup dès le printemps, c’est inspection anti-tiques tous les soirs pour tout le monde!
    Ma fille a pris l’habitude de le faire pour elle (et j’inspecte les parties inaccessibles : dos, cou, ..), c’est devenu un rituel.
    J’ai toujours une pince tire-tic avec moi.
    malheureusement je n’ai pas d’autres astuces pour se prémunir des tiques. Et il n’est pas question de moins sortir en extérieur pour cette raison. Par contre c’est vrai que j’essaie d’éviter au maximum les grandes herbes sauvages, et j’entretien au maximum le jardin.

    • En Chartreuse ? C’est étonnant, je fait souvent des randonnées en camps l’été avec les enfants en Chartreuse et dans Belledonne et je n’en ai attrapé que 2 depuis une dizaine d’année. En Alsace j’en enlève une dizaine à chaque balade et je me suis fait mordre plusieurs fois, sans être infecté pout l’instant.

      J’applique de l’HE de Tea Tree mais ça faut mourir la tique, du coup je ne sais pas si c’est une bonne idée. Elle ne bouge plus et les pattes s’arrachent toutes seuls quand je la manipule

  • Bonjour. Je n’ai jamais eu de tique jusqu’à cette année et dans mon jardin ! Une première et j’étais contente que ce soit sur moi et pas une de mes filles. J’ai farfouillé sur le net plus d’une demi-heure pour me faire une sélection des techniques à essayer. J’ai essayé de la faire tourner avec un coton tige, cela n’a pas fonctionné. J’ai essayé la technique du coton imbibé de gel douche, cela n’a rien donné. J’ai finalement utilisé une pince à épiler et j’ai réussi à l’enlever en tirant en douceur et en tournant légèrement. Elle s’est vite mise à se déplacer ce qui m’a permis d’être sûre de ne pas avoir arraché la tête et je l’ai écrasée avec la pince.
    Le lendemain je suis allée en pharmacie pour prendre un spray antitique. Au cas où les conditions météorologiques se représenteraient (notre jardin est normalement trop sec). Je n’ai rien trouvé en préventif qui soit naturel comme des huiles essentielles, si ça existe ça m’intéresse !
    Depuis je vérifie les filles à chaque fin de journée où elles ont crapahuté à proximité du coin où j’ai été mordue.
    Notre chat je le protège depuis 5 ans avec un collier avec succès. Je le lui mets au printemps dès la première tique (qui tombe en moins de 12h) et la protection reste valable pour toute la saison (tiques et puces).

  • Nous habitons en Suisse, dans une région à tiques, avec risque assez grand de tiques infectées. Il existe en Suisse une carte, régulièrement mise à jour par la Confédération, avec les zones à risque.
    Je suis régulièrement dehors avec mes enfants, ainsi qu’avec les enfants des groupes de jeu en forêt dans lesquels je travaille.

    Prévention: habits longs et clairs; chaussettes sur les pantalons; anti-tiques avant de partir (à renouveler sur le terrain si on est longtemps en route; soit de l’anti-tique aux composés assez naturels, élaboré par une équipe qui pratique la pédagogie par la nature, le « zeck-weg », soit un anti-tique du commerce, notamment de la marque anti-brumm). Les parents savent qu’ils doivent inspecter leurs enfants au retour, et nous signaler s’il y a eu des tiques (cela nous permet de tenir des statistiques…). De mon côté, je fais déshabiller les enfants directement en arrivant, dans la salle de bain, et je secoue les habits au-dessus de la baignoire pour voir s’il reste des tiques. Généralement ces habits vont assez rapidement à la lessive. Puis contrôle attentif du corps (par contre pas les cheveux, trop contraignant à mon goût, même si je sais que les tiques peuvent s’y accrocher).

    Traitement: enlever la tique le plus rapidement possible (avant 24h si possible) pour minimiser les risques de transmission de la maladie (si la tique est infectée). Avec un « lasso » à tiques acheté en pharmacie, ou une de ces cartes en plastique avec une encoche (disponible gratuitement en suisse auprès des certains organismes), ou à défaut avec une pince à épiler. Tirer droit en haut, sans tourner, sans utiliser d’alcool (qui stresse les tiques). Désinfecter. Appliquer 2 gouttes d’huile essentielle de lavande aspic 3x/jour pendant 3 jours (antiseptique, antibactérienne, stimulante immunitaire). Surveiller la zone et aller consulter le médecin si apparition de rougeurs. Eventuellement faire un dessin du corps sur une feuille et noter dessus les endroits où il y a eu des piqûres.
    J’hésite chaque année à faire le vaccin (efficace contre l’encéphalite à tique, mais pas contre la borréliose), mais n’étant pas pro-vaccin je n’ai pas encore fait le pas. Par contre j’ai trouvé un set de prévention-traitement en homéopathie, élaboré par une droguerie de ma région; et je l’utilise chaque année pour ma famille.
    Mes enfants se laissent encore facilement inspecter. En grandissant je leur expliquerai comment s’inspecter eux-mêmes. Pour ma part j’utilise un miroir à main pour m’inspecter au niveau des parties génitales et des fesses. Le fait de les inspecter régulièrement me permet aussi de me familiariser avec leur peau et leurs grains de beauté, et de repérer plus rapidement la présence de tiques.
    Mes enfants étaient un peu stressés au début quand on découvrait des tiques, mais en réagissant calmement moi-même, cela s’est estompé avec le temps.

    Ce qui m’embête: pas toujours chouette de devoir s’habiller avec des vêtements longs (tiques peuvent aussi être présentes dans le gazon autour de la maison).
    Les enfants se mettent volontiers au sol en forêt, se couchent pour regarder les arbres, se couchent sous un tas de feuilles… Je ne sais pas trop comment gérer ça, mais je n’ai pas du tout envie d’interdire ce genre d’exploration.

    Je mets les tiques dans un papier wc aux toilettes, ou si je suis en forêt je les brûle.

  • j habite dans les Vosges et nous ne sommes pas trop embêtés par les tiques donc chez nous pas de prévention particulière
    mes filles se sont déjà fait piqué une x chacune,j’ai enlevé la tique avec une fourche puis application de lavande aspic ou pose d’argile verte pendant 20min pour désinfecter
    ne pas utiliser de désinfectant car il tue les mauvaise bactéries oui mais aussi les bonnes celles qui nous protègent
    je ne pensent pas que les antibiotiques en prévention quand on s’est fait piqué soit indiqué à part pour dégrader son système immunitaire…

    • J’habite en Alsace près de Guebwiller et j’en retire une dizaine à chaque sortie en forêt à Buhl !

  • Le tire tique est généralement efficace, quand la tique est vraiment mal placée, nous avons testé d’appliquer 20secondes sur la tique du coton avec du savon liquide dessus, elle se détache effectivement.

  • Bonjour, nous habidons en lisière de forêt et avons 2 chats dont l un est très souvent squaté par tiques et puces.
    Notre aîné de 3 ans en a eu une il y a 15 jours et votre dossier tombe à pic. Même si nous sommes habitués à etre vigilants mon mari et moi c est toujours « le choc » de trouver tique ou puces sur son « bébé ». Bref ici c est tire tic de chez clément thekan acheté il y a longtemps en pharmacie et utilisé pour nous ou les chats. Puis désinfectant en spray genre biseptine. Ballade en forêt en pantalon chaussettes et chaussures fermées ..le tee shirt manches longues vraiment pas systematique..
    On a expliqué à notre fils que la tique était un petit animal qui s accroche à la peau et qu’il fallait l enlever car on n à pas du tout envie qu elle s accroche à nous et que sa maison était la nature pas notre (bras,jambes..). Qu il y en a dans la forêt et parfois sur les chats et que c est pour ça que on couvre ses jambes..il s est laisse faire sans pb le temps d enlever la bête. Pour la suite mon mari et moi on a 2 technique. Lui les pose sur surface dure et les « eclate » du dos de son ongle. Je trouve ça dégoûtant. Moi je les mets dans du papier d aluminium et soit les enferme++ et poubelle soit je les brûle avec petit briquet et pareil enfermées dans papier et poubelle. Voilà pour chez nous en île de France.
    Je trouve que les médecins ne font pas assez de prévention et qu on parle trop peu des moyens de protection. Alors merci d avance !
    Pauline

  • Perso, j’adore le tire tique avec le » pchit » de froid mais je ne sais pas si ca existe encore… (je ne le trouve nulle part sur le net). Sinon la simple pince à épiler fonctionne très bien (pas d’endormissement préalable).
    Porter du long et un chapeau diminue les attaques je trouve. Aussi, l’huile essentielle d’Arbre à Thé sur les vêtements les éloigne.
    Une fois retirée, j’applique toujours une goutte d’HE d’Arbre à Thé à l’endroit de la morsure pendant un ou 2 jours.
    Aussi, depuis que j’ai diminué la quantité de sucre et de viande ingérée par jour, je suis moins attaquée… qui sait, les petites bêtes sont peut-être gourmandes???

  • Bonjour,

    En tant que pharmacienne, ayant encadré beaucoup d’activités d’enfants dans la nature, et ayant contracté la maladie de Lyme à la suite d’une de ces activités, voici ce que je peux vous dire :

    – Pour enlever une tique, utilisez un tire-tique, vendu dans les pharmacies, sans rien mettre dessus (ça la fait régurgiter, et donc potentiellement, elle peut transmettre la bactérie). Désinfectez par la suite, et surveillez la zone de morsure, voir si un érythème migrant s’y développe (très caractéristique de la maladie de Lyme, il est présent dans 70% des cas, et peut apparaitre 2 à 30 jours après la morsure).
    – Une fois enlevée, la tique est à écraser entre vos ongles.
    – Si vous faite une sortie avec plusieurs enfants, et que vous leur avez enlevé des tiques, je vous conseille de faire une feuille où vous dessinez un bonhomme, même de façon sommaire, une par enfant, et vous faites une croix à l’endroit où la tique a été enlevée. Vous donnez cette feuille aux parents en rentrant, ainsi, si une réaction se développe, c’est plus facile de se souvenir où il y a eu quelque chose.
    – Il n’y a pas grand chose comme répulsif qui fonctionne. Le mieux sont les vêtements couvrants, mais il faut quand même inspecter la peau par la suite.
    – La plus grande difficulté reste l’ignorance des professionnels de santé. Mais un traitement antibiotique (au bon dosage et durant le bon nombre de jours !) permet de guérir rapidement quand on est au stade de l’érythème migrant.
    – Une dernière chose : il est dit beaucoup de choses sur internet à propos des tiques. Les meilleurs conseils que j’ai eu sont ceux des professeurs en parasitologie, qui sont les mieux calés en la matière.

  • on m’a dit que l’huile de menthe les ferrais sortir immédiatement de la peau,poser 2 gouttes directement sur le tic

  • Bonjour,

    Nous vivons à la campagne et humains, chiens et chats attrapent des tiques (plusieurs par jour pour les animaux )

    Nous retirons les tiques avec les pinces à tiques vendues par deux en pharmacie (une petite pince et une plus grosse, genre mini pied de biche comme dit le commentateur précédent)

    Ensuite, nous écrasons soigneusement la tique ou la jetons dans les toilettes.

    Mes enfants actuellement âgés de 8 ans et 2×6 ans savent tous enlever des tiques avec la pince sur les animaux depuis longtemps et savent désinfecter ensuite. Les concernant, je préfère le faire moi-même.

    On ne s inspecte pas spécialement, ils savent qu’à la moindre petite douleur (assez caractéristique), ils doivent regarder ou me montrer et le font.

    Porter des pantalons ne change pas grand chose donc on ne fait pas attention à ça.

    J’ai entendu que donner une gousse d’ail tous les jours aux chiens donnait une odeur au sang qui faisait office de répulsif pour les parasites, j’ai lu que diverses HE pouvaient jouer ce rôle. .. en réalité quand il y a une quantité de tiques comme il y a chaque printemps ici, je crois qu’il n’y a rien d’efficace.

    Même les personnes utilisant des pipettes de produits chimiques disent que les tiques s’accrochent quand même.

    Nous avons un médecin homéopathe qui semble s’y connaître et qui m’a conseillé le Tic tox, uniquement disponible en Allemagne. Je ne suis pas parvenue à le commander.

    Quand mon fils avait 5 ans, nous avons fait le test : il n’avait rien.

    Nous sommes tous les jours dehors quand même (nous sommes en IEF et vivons dans la campagne profonde).

    Bonne soirée!

  • Conseils contre les tiques :
    Je vais surement répéter des choses déjà dites mais voilà mes recettes :

    Déjà, toujours porter des vêtements couvrants quand on se promène en forêt, dans les champs, les hautes herbes ou à proximité d’une haie. Dans le jardin également.
    Inspecter régulièrement les vêtements au cours de la promenade retirer les éventuelles tiques qui s’y promènent (plus faciles à voir sur vêtements clairs).

    Il existe des spray anti-moustique qui fonctionnent également sur les tiques, bien regarder les emballages, si le produit éloigne les tiques, ce sera écrit. Simplement, faites attention, en général l’effet anti-tique dure moins longtemps (environ 2x moins) que l’effet anti-moustique.
    En vaporiser sur la peau et les vêtements.

    Je connaît des forestiers qui se mettent de l’anti-tique pour chien sur la peau (type frontline) mais je ne suis pas sure que ce soit sans danger pour les enfants ni que le produit survive à une bonne douche. A tester.

    Les huiles essentielles de lavande, lavandin, citronnelle, eucalyptus citronné, géranium rosat et surtout tea tree sont réputées efficaces pour éloigner les tiques mais je n’ai jamais testé personnellement. Elles marchent aussi contre les moustiques (j’ai testé, dans un flacon de 10ml un mélange avec 40 gouttes d’eucalyptus citronné, 20 gouttes de géranium et 20 gouttes de citronnelle qui marche plutôt bien. Compléter ensuite le reste du flacon avec ½ vinaigre de cidre et ½ huile végétale (amande douce par exemple. Bien mélanger avant d’appliquer)
    (Pour les tiques plus précisément, Danielle Festy, pharmacienne qui a écrit plusieurs livres dans le domaine des huiles essentielles recommande un mélange « menthe des champs, geranium, tea tree, cèdre de l’atlas, lavande et citronnelle » à appliquer sur la peau pour les éloigner)

    Ensuite, au retour de la promenade, sous la douche par exemple, inspecter les enfants (et s’inspecter soi-même aussi), la tique fixée ressemble à un grain de beauté foncé plus en relief qu’un normal, sur lequel, en regardant de plus près on peut voir les pattes.

    Si une tique est présente, la retirer avec un tire tique si elle est suffisamment grosse. Une pince à épiler sinon. Ne pas tirer sur la tique mais bien la dévisser. Eviter toutes ls recettes à l’ether et autres qui ne fonctionnent pas bien et ont tendance à faire saliver la tique et donc a augmenter le risque de contamination par la maladie de lyme.
    Vérifier qu’on a bien retiré la bête en entier (y compris la tête) sinon, essayer d’ouvrir pour la retirer ou aller direct chez le médecin.
    Ensuite, surveiller l’emplacement de la morsure pendant un mois (oui, un mois entier) et regarder si une rougeur apparait (généralement en forme de cible). Attention, cette rougeur (appelé érythème migrant) N’EST PAS SYSTEMATIQUE !

    Cependant, pour vous rassurer quand même, j’ai lu pas mal d’articles sur le sujet et le fait de retirer la tique dans les 24h suite à sa fixation sur la peau rend le risque de contamination par la maladie de lyme très improbable (impossible selon certains documents car la bactérie responsable de la maladie de lyme vit dans l’intestin de la tique et ne migre dans ses glandes salivaire qu’après que la tique ait commencé à se nourrir, ce qui laisse quelques heures avant de risquer une contamination). Ce qui est s^r c’est que plus on retire la tique rapidement moins on a de risque d’attraper la maladie (dont 3à à 60% des tiques seraient porteuses, selon les régions)

    Pour info :
    Un érythème migrant : https://www.consoglobe.com/wp-content/uploads/2016/07/erytheme_migrant.jpg

    Cas de maladie de lyme reconnus par ans par région en France http://baladesnaturalistes.hautetfort.com/media/00/00/2580256657.jpg . Attention, il arrive souvent que la maladie soit mal diagnostiquée, 0 cas recensés ne signifie donc pas forcément que la maladie est absente de la région.

    • Attention quand même aux produits chimiques à mettre sur la peau! Le remède pourrait être pire que le mal…
      Personnellement, je ne mets pas de pipettes (type frontline ) sur mes animaux à cause de la dangerosité du produit pour l’animal ET son entourage alors directement sur la peau des enfants, surtout surtout pas!!! Il suffit de regarder la composition des produits chimiques (fipronil…) et leurs effets… Bref, le recours à ce genre de produits n’est pas une solution pour moi car bien trop dangereux pour la santé (et, selon les maîtres de chiens qui l’utilisent sur leur animal, pas efficace en cas d’infestation de tiques comme en ce moment )

  • Bonjour à tous !

    Nous les enlevons systématiquement avec une petite pince en forme de pied de biche, achetée chez le vétérinaire, qui nous sert pour les chats, et que nous désinfectons après chaque usage.
    Nous brûlons les tiques, et pas plus tard que ce week-end, mon compagnon en a attrapé dans les Pyrénées donc après le retrait j’ai désinfecté à l’huile essentielle de Tea Tree, mais je ne sais pas si cette huile essentielle est utilisable sans risque pour les enfants !…

  • bonjour à tous
    en se qui me concerne, j’utilise
    * un spray maison 50% d’huile essentiel « ARBRE à Thé » et 50% eau
    * utilisation de vêtements sombres.
    * des guêtres si possible
    * si toute fois un tique me pique et s’accroche, un coton tige avec de l’eau et le badigeonne doucement et il se retire
    * bien surveiller, vérifier la piqure

  • Bonjour!
    Stéphane, 45 ans, 2 garcons et tout le temps dehors à la campagne dans une région infestée de tique infectées en suisse, le pied du Jura.
    On vit avec… plus de 30 morsures sur nous 4 l’an passé, un traitement antibiotique pour ma femme. Pantalon long, spray répulsif évalué très bon, contrôle corporel et habits au sale après chaque sortie, donc presque tous les jours.
    Les enfants sont plus petits que nous, les récupère via les bras dans les hautes herbes, les morsures sont souvent à partir des épaules (sous les bras, cou, oreilles).
    Pour les Suisses, il existe une application pour smartphone qui s’appelle Zecke, elle permet de noter chaque morsure géographiquement pour les statistiques fédérales, je l’utilise pour la cause.
    Ça ne nous empêche pas de vivre, de sortir et de profiter de la nature. Il faut être au fait, s’informer et informer, ça ou le cancer, seul profiter de chaque journée est important!

  • Bonjour
    Selon moi, un bon répulsif avant d’aller se balader: dans une bouteille avec spray, faire un mélange à base d’alcool avec des gouttes d’ huiles essentielles d’eucalyptus citriodora , tea tree et lavande.
    Puis si vous trouvez une tique en rentrant déjà « installée », mettre directement dessus une goutte d’huile essentielle de thym (cela décroche la tique mais surtout, si jamais celle-ci régurgite la bactérie Borellia, cela tue directement la bactérie)
    Voilà pour mes conseils, j’attends des partages…

  • bonjour,
    attention ! les tiques sont présentes dans la nature toute l’année, pas seulement au printemps. On a même trouvé dans la neige. mais bien sur on est mieux protégé l’hiver…

  • Bonjour, voilà mes tocs contre les tiques:
    tonte du jardin et un coup de râteau dès que possible.
    Épouillage à la douche (je scrute raies des miche et aisselles à la loupe ainsi que cuire chevelu et demande à être scrutée en retour, ben vouais faut ce qui faut)
    Tire tique (sorte de mini fourchette à deux dents)
    Mon compagnon s’occupe de la chienne qui en ramène par paquet.
    Et j’ai vu que la menthe poivrée (une goutte sur l’abominable créature) la fait se détacher seule mais ne la tue pas.
    Voilà

  • Huiles essentielles insecticides pour les tiques…cannelle…arbre à thé…citron vert…eucalyptus…lavande…citronnelle…10 gouttes de chaque dans un vapo avec vinaigre(sert à mélanger)…vaporiser sur les vêtements avant ballade et sur un foulard au cou des chiens…elle n’y viendront pas…

  • Mon épouse piquée par une tique, retirée au tire tique. Maladie de Lyme détectée par le medecin apres retour de vacances dans les Pyrenées. Antibio forte dose et nouveau contrôle négatif cette fois ci. Depuis plus de short en rando, même si nous avons plus chaud . Verification le soir si tique sur le corps et dans les chaussures. Tire tique acheté en pharmacie utile aussi pour les animaux et en prevention « 5 sur 5 » produit tres efficace sur le corps et les vêtements..
    Daniel

  • Jen trouve toujours sur mes filles en effet! Les premieres fois je galerais a les retirer il y avais encore la tête et mm le dr ny pouvais rien il disait que ca partirai tt seul… les jours apres jai bien vu une bosse mais depuis plus rien menfin… puis jen ai retrouvée dautre au niveau de l’aisselle et merci internet on nous dit quon trouve des betises mais on s’informe tt de meme pas mal hein!! Coton tige eau et enroulage sur la tique ds le sens des aiguilles dune montre, moi jy ai mis de lhuile dolive ac de l’eau elle s’est retirée rapidement, et une goutte d’extrait de pepins de pamplemousse!
    Pas facile pr ceux qui aime profiter de la nature!!

  • J’habite en Alsace au pied des Vosges à côté de Guebwiller depuis environs 3 ans et presque à chaque sortie en forêt d’enlève une dizaine de tiques, une vraie infection. Je me vérifie les bras et les jambes toutes les 2 mn ou quand ça me gratte par peur d’en avoir à des endroits délicats. Je me suis faite mordre 3 ou 4 fois. Heureusement on les sent sur la peau la plus part du temps et on peut les virer avec les doigts.
    J’applique de l’HE de Tee Tree sur la tique mais ça la tue et elle ne bouge plus, elle finit par se démembrer et se détacher. Je désinfecte à l’argent colloïdal.
    J’ai remarqué qu’il y avait bien moins de tiques lors des périodes sèches comme l’an dernier lors des périodes de sécheresses. J’était étonné de ne pas en avoir sur moi jusqu’à l’hiver où ils sont réapparues. Peut-être qu’elles n’aiment pas l’air sec.

  • Bonjour, et bien pour notre famille qui se régale dans la nature, nous avons trouvé la solution de se regarder les uns les autres tout les soir avant de rentrer chez nous. Plusieurs personnes m’ont dit qu’un(e) tique pique une première fois, puis recrache pour piquer une seconde fois 24h après. Donc qu’il n’y aurai pas de risque d’infection les première 24h.
    Et si vous découvrez un tique plus malin que les autres qui à votre avis est la depuis plus d’une journée ( tout ceux que je trouve bombés ) surveiller la marque rouge autour de la piqure. Si cette dernière atteint la grosseur d’une pièce de 2€, consulter rapidement un médecin.
    Moi personnellement, à cette époque de l’année j’en enlève environ 2 par jour sur moi alors que ma femme n’en a jamais eu et mon fils un derrière l’oreille et un autre sur la paupière.
    Pour finir, je les enlèves à la main a l’aide de mes ongles ou une pince à épiler. Nous utilisons une pince a tique pour animaux, qui n’est pas efficace lorsque Draculyme est fraichement planté.
    Ceci est donc mon point de repaire, si la pince à tique arrive a enlever la bête, je surveille la morsure car j’en conclus que ça fait plus de 24h.

  • J’ai été testée positive à maladie de Lyme il y a 3 ans (pourtant aucune trace d’érythème ni fièvre. Juste une très grande fatigue et une morsure qui ne cicatrisait pas) . je n’y croyais pas vraiment et puis … Donc depuis je psychote un peu pour mes deux garçons qui sont des aimants à tiques. J’ai toujours la mixture de frères Richants;
    croixblanchepharma.com ; A appliquer sur la tique avant de la retirer avec une pince à tique puis jusqu’à disparition complète de la morsure. Je fait faire un test (même si ils sont peu fiables en France) à chaque fois qu’on ne comprend pas une grande fatigue ou des douleurs. Ce complexe est vraiment efficace en prévention et en complément de l’antibiothérapie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sourires