Randonner en famille

Tour du Mont Lozère avec ma fille de 2 ans

Randonner avec ma fille qui est encore toute petite, c’est une idée séduisante, mais…

Quel itinéraire choisir pour vivre une belle aventure tout en respectant ses besoins et son bien être?

En voici les grandes lignes.

Il s’agira d’effectuer le tour du Mont Lozère, en passant par ses crètes. Le tour durera 7 jours. Les étapes feront entre 5 et 15 Km: ce sont des étapes courtes, sans grand dénivelé. Cela permettra de voir un peu de paysage sans prendre le risque de s’embarquer dans une galère avec une petite fille!

Je vais vous présenter l’itinéraire un peu plus en détails. Le point de départ est au hammeau de Serviès, au nord ouest du col de Finiels. Si vous connaissez un peu, n’hésitez pas à me donner votre point de vue sur ce circuit!

Mont-Lozère-300x225
Sommet du Mont Lozère

 

 

 

Jour 1. Serviès – Col de Finiels en passant par les crêtes du Mont Lozère

Distance : 10 KM/ Dénivelé : 400m

Départ à Serviès (alt. 1 300m).

Suivre le Sentier des Cloches de Tourmente (PR) puis montée au Roc des Loubès (1 562m). Longer la crête en passant par le sommet de Finiels (1 699m). Terminer par la descente au col de Finiels (1 541 m)

Nuit sous tente au col de Finiels. Attention, ciel éblouissant !

Jour 2. Col de Finiels – Le Pont du Tarn (2 itinéraires possibles)

Itinéraire 1

Distance : 10 KM/ Dénivelé positif : 140m/ Dénivelé négatif : 354m

Montée au Pic Cassini (1 680m) en longeant les crêtes. Puis descente au Pont du Tarn (1 326m)

Itinéraire 2

Distance : 5 KM/ Dénivelé négatif : 215m

Descente par la voie romaine du GR7 jusqu’au Pont du Tarn

Nuit sous tente au Pont du Tarn.

Jour 3. Le Pont du Tarn – Le Pont de Montvert

Distance : 5KM/ Dénivelé négatif : 451m

Suivre le GR 72 jusqu’au Pont de Montvert (875 m).

On se pose un peu !

Nuit au camping. Ahhhhh…c’est bon, une petite douche !

Pont-du-Tarn
Mon dernier passage au Pont du Tarn… il y a dix ans!

 

 

 

Jour 4 : Le Pont de Montvert – Bédouès par les crêtes de la montagne de Bougès

Distance : 15KM/ Dénivelé positif : 546m/ Dénivelé négatif : 868m

Depuis le Pont de Montvert (875 m) suivre le GR 70 jusqu’au signal de Bougès ( 1 421m). Puis redescendre jusqu’à Bédouès (553 m) sur les bords du Tarn.

Nuit au camping.

Jour 5 : Journée à Bédouès,

A 2 pas de Florac… Repos, baignade, tourisme,…On se détend!

Jour 6 : Bédouès – Lafage

Distance : 11KM/ Dénivelé : 408m

De Bédouès prendre le GR 68 direction Lafage en passant par les hameaux de Chadenet ( 850 m), Maison Neuve ( 960 m), Les Combettes (991 m), Menhirs (1 180 m), Croix des Eaux ( 1258 m). Terminer par redescendre à Lafage (1 212 m).

Nuit au gîte d’étape.

Jour 7. De Lafage, retour à Serviès. (2 itinéraires possibles)

Itinéraire 1:

Distance 6KM/ Dénivelé : 258 m

Suivre le GR 68 pour rejoindre le Sentier des Cloches de Tourmente.

Itinéraire 2:

Distance 11KM/ Dénivelé : 400m

Suivre le GR 68 par Auriac (1 180m). Prendre le Sentier des Clochers de Tourmente par le Village Les Sagnes puis rejoindre Serviès. Et la boucle est bouclée!

Vers-le-Mont-Lozère-300x225
Une semaine au rythme de la marche…

 

Et voilà!

Il reste maintenant à contacter le Parc des Cevennes pour en savoir un peu plus sur les possibilités de bivouac sur cette zone, puis à réserver le gîte pour le 6e jour.

Enfin, je vais peaufiner un peu l’organisation, le matériel… et inviter une petite troupe de convives! Car plus on est de fous, plus on s’amuse! (et plus il y a de dos pour porter notre poussinette! ;) )

Je le redis, si vous avez des conseils à apporter, votre commentaire est plus que bienvenu!

(565)

11 Comments

  1. Bonjour,
    ton projet me parle totalement et je trouve ça génial. ça va être une super expérience.
    Je te dis ça car l’été dernier mon challenge était d’être en autonomie avec mon fils de 14 mois en alpage. Le papa étant berger il fallait que je puisse le suivre la journée entière en montagne . Beaucoup de gens m’ont dit qu’il était trop petit… Résultat des courses on a passé des moments géniaux et concrètement il a développer sa marche en montagne donc niveau motricité c’est top.Si tu veux plus de détails sur notre petite aventure n’hésites pas à me contacter.
    Bonne préparation et vive les aventures en famille!

    1. Bonjour Ludivine, et bienvenue à toi sur Eveil et nature!

      Génial ton témoignage, vous avez dû vivre des moments inoubliables! De toutes façons, j’imagine que tu as sûrement pris les précautions nécessaires pour que ton petit garçon se sente bien durant cette aventure… et au moins, vous étiez réunis en famille, en plus, sûrement dans le plus bel endroit du monde!
      Peut-être remettez-vous ça cet été?

  2. Bonjour Emilie,
    as-tu pensé à randonner avec 1 âne ? Nous avons fait cela sur 3 jours dans les Vosges lorsque nos jumeaux avaient 3 ans. Un âne porte les affaires et marche lentement et leur rythme convient bien aux petites jambes. En cas de fatigue, hop sur le dos de l’âne. Attention prévoir de quoi sangler l’enfant sur l’âne, car cela les berce et ils y font facilement la sieste. Ils gardent un très bon souvenir de cette rando. Nous avons refait la même chose l’été dernier sur 6 jours , mais ils ont maintenant 13 ans et trouvent que l’âne est décidément trop lent ! Bon courage pour ton projet !
    Val

    1. Bonjour Valérie, bienvenue à toi sur Eveil et nature!
      Quelle excellente idée en effet! Vous avez dû vivre de superbes aventures lors de ces 3 jours!!
      Je t’avoue que j’étudie l’idée (j’ai par le passé randonné à maintes reprises avec des ânes et des enfants!). Pour l’instant, je me dis qu’à 2 ans c’est peut être encore un peu jeune pour vraiment apprécier la présence d’un âne, ne pas en avoir peur, pouvoir le mener un peu…
      Ce sera peut être le projet pour l’été suivant! Mais je n’ai pas encore fermé la porte à cette option…
      Encore merci pour ton commentaire!
      🙂

  3. Bonjour Émilie, heureux d’avoir ce soir partagé ton projet de randonner 1 semaine avec ta fille: comme j’aime RANDONNER, et que j’ai des enfants, même s’il ils sont grands maintenant, ton projet me parle bien.
    Alors ici je veux juste te dire bravo pour son existence ! 😉
    Bises. Yves

  4. Tres belle initiative, vivement le depart on vous suivra avec beaucoup d interé.

  5. Bonjour Emilie,
    Comment vas tu préparer/prendre en charge l’alimentation lors de cette randonnée ? Avant d’avoir un enfant, nous avions l’habitude de randonner plutôt « leger ». Et niveau alimentation on privilégiait les choses caloriques/énergétiques et légères. Mais c’était assez redondant et pas très adapté à un tout petit. Ca m’intéresserait d’échanger là dessus !

    1. En effet, c’es LA question.
      J’avais 2 réponse: soit faire porter par un âne, soit nous faire accompagner par un véhicule de ravitaillement. J’ai opté cette fois pour la seconde (ce qui permettra à d’autres personnes qui marchent très peu de nous accompagner sur quelques étapes).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *