Articles Parents-colibris Pédagogie à l'usage des parents

7 astuces pour réussir sa sortie nature quand il fait froid

Comment encourager les enfants à mettre le nez dehors même quand il fait froid? La météo n’est pas toujours notre alliée… Pourtant, cela est un indispensable pour leur bien-être… et le nôtre! D’ailleurs, il n’est pas rare de devoir user d’autres stratagèmes pour cette fois…. les faire revenir sur le chemin de la maison une fois dehors !

 Mais  nous devons parfois nous confronter à des moments de baisse de motivation de la part des enfants, même dehors… « J’veux plus marcher », « j’ai froid », « j’ai faim », « j’veux rentrer », « j’suis fatigué-e »,…  Autant de petits moments qui pourraient faire que la petite expédition prend une tournure désagréable pour tous. 

Une recette magique à vous proposer ? Non ! Mais des idées plein notre sac qui ont fonctionné sur le terrain et que nous voulions partager avec vous, en espérant vous donner envie de programmer des sorties quotidiennes avec les bambins … même l’hiver !

1- Du réconfort dans le sac à dos

Anticiper le petit creux du milieu de matinée ou d’après-midi pour reprendre des forces. Quand il fait froid, les enfants vont dépenser d’autant plus d’énergie. Soyons donc attentifs. 

Deux solutions peuvent se présenter : soit vous préparez la collation avec le ou les enfants (ce qui est une source de motivation non négligeable), soit vous vous chargez de toute la préparation et dévoilez la surprise gustative sur le terrain !

Penser aussi à prendre une boisson chaude. C’est un petit réconfort généralement très apprécié par les petits comme les plus grands 🙂 !

En pratique :

Lors de nos sorties nature en famille, ce moment de collation est un moment de détente pour tous. Les enfants peuvent alors repartir dans des activités avec un regain d’énergie (libres le plus souvent dans notre organisation des ateliers buissonniers) et les adultes partager ensemble autour d’une boisson.

En famille, c’est souvent un objectif de pause lorsque nous sentons que les plus petites jambes fatiguent. « Et si je te montrais ce que j’ai préparé dans mon sac ? Allons sous cet arbre pour reprendre des forces ! »

2- La tenue adaptée

Il fait froid, humide donc … chacun doit être équipé ! Les vêtements sont chauds, de la tête aux pieds mais ils permettent aussi aux enfants d’agir librement. Ils peuvent donc prendre du plaisir à sauter dans les flaques, à jouer dans les feuilles, à glisser sur le talus… Les vêtements chics offerts par Papi pour Noël seront à essayer une autre fois 😉

Nous vous invitons à faire vos emplettes en ressourcerie près de chez vous (elles regorgent bien souvent de vêtements que vous pourrez acquérir sans avoir un porte-monnaie qui déborde !) et pour ceux qui le souhaitent à investir dans une combinaison ou pantalon de pluie en magasin de sport ou spécialisé pour les jeunes baroudeurs, nous pouvons vous conseiller quelques bonnes adresses !

En pratique :

Nous avons choisi l’équipement salopette d’explorateur pour les jours les plus humides. C’est un petit investissement que nous ne regrettons absolument pas. Cela permet de vivre de vrais moments de découvertes sans que les enfants soient gênés par des vêtements mouillés. Côté machine à laver, nous économisons aussi quelques lessives ! Il nous arrive aussi de partir sans cet équipement mais nous prévoyons au minimum des chaussettes de rechange. Pour les bottes et vêtements de baroudeurs (mais pas seulement) nous privilégions l’occasion.

En groupe, il est difficile d’avoir l’ensemble des enfants équipés… et nous ne pouvons pas prendre du change pour chaque enfant. Cela a toujours été dans le compromis : un message clair en amont aux parents pour qu’un maximum d’enfants soit équipé, un peu de change dans le sac à dos et une responsabilisation des enfants. Lorsque j’étais maîtresse d’école, je n’interdisais pas aux enfants d’aller jouer dans les flaques ou dans la neige, … mais si jamais ils n’étaient pas équipés pour, je leur expliquais que certes, cela ne me dérangeait pas mais qu’une fois mouillé… ils ne pourraient pas se changer immédiatement. Evidemment, il ne s’agit pas ensuite de les laisser grelotter pendant 2 heures dans le froid ! Mieux vaut donc prévoir des sorties courtes et assez proches avec un groupe de jeunes enfants.

Sortie sur les sentiers des chamois lors de notre dernier Atelier Buissonnier !

3- De la simplicité

Nous sommes plus que convaincues des bienfaits des sorties nature diversifiées et offrant de nouveaux horizons à nos enfants mais… pragmatisme et écologie obligent, au quotidien ce n’est pas possible. Offrons-nous donc la joie de la simplicité dans notre quotidien. Rappelons ici que l’objectif de notre sortie va être de profiter des espaces de nature, même restreints, le plus souvent possible.

En pratique :

En famille comme à l’école par exemple, il faut que les sorties restent une source de plaisir aussi pour les adultes. Si jamais cela demande trop de temps de préparation et d’organisation, les sorties vont se raréfier. Quel dommage ! Cela peut être le cas dans les écoles : autorisations de sortie, déplacements énergivores et couteux, … Si on explorait le parc du quartier ?

Cela nous demande donc aussi un autre regard sur la nature environnante. Une sortie au parc urbain peut être très ressourssante. Le tout sera de varier de temps à autre les lieux de sorties, les approches. Alors que j’enseignais en moyenne section, j’ai eu la chance de bénéficier de l’accompagnement d’un animateur nature FRAPNA. Savez-vous où celui-ci a emmené les enfants en exploration ? Dans un petit coin boisé sous une voie rapide ! Un coin de nature jusqu’alors inconnu pour moi et pourtant accessible à pieds (15/20 minutes de marche). Je peux vous assurer que nous avons fait une VRAIE sortie NATURE !

Si vous ne la connaissez pas encore, je vous invite à prendre connaissance de la « Pyramide de reconnexion à la nature ».

Pour des exemples dans les écoles, nous avons la chance de connaître des initiatives ci et là qui émergent, d’avoir pu rencontrer des professeurs du primaire et secondaire qui tentent des sorties, essaient de travailler au réaménagement des espaces de vie. Merci à eux pour leurs témoignages.

4- Explorateur d’une heure

Dans les parcs urbains ou plus dans vos coins de campagne, un petit équipement simple permet parfois de participer à l’enthousiasme des enfants. Il ne s’agit pas d’alourdir les sacs à dos avec toute une gamme de guides d’identification et de matériel scientifique !

Une paire de jumelles est parfois bien suffisante. C’est toujours un outil qui permet des observations variées et que les enfants apprécient. Vous pouvez aussi penser à prendre de quoi collecter des trésors, des boîtes loupes si vous en possédez,… L’utilisation n’est pas une obligation pour les enfants. C’est d’ailleurs un matériel qu’on apprécie plus ou moins de sortir selon le temps ! (Difficile de manipuler des objets avec les gants…)

En pratique :

Lors de notre dernière sortie nature, fin novembre, j’avais pris la paire de jumelle pour observer les chamois. Nous avons été chanceux : de nombreux chamois s’offraient à notre vue. Ma fille de 4 ans a passé un certain temps à faire de l’observation avec les jumelles. Mais pas en direction des chamois ! Elle observait les crottes sur le chemin … une véritable expérience 😊

5- De petits jeux simples

Surtout ne pas hésiter à proposer les jeux extérieurs classiques : une partie de cache-cache, une sardine,… Pas besoin de matériel et tout le monde peut y trouver son compte. D’autres idées à proposer pour bouger, rendre ludique un petit moment de marche : imiter un déplacement d’animal, pousser la chansonnette, chanter avec des gestes («  il était une fermière », un top chez les petits 😊), …

Pour vous donner une banque d’idées de jeux, rendez-vous dans le livret partie 4 que vous avez pu télécharger en vous inscrivant à Eveil et Nature.

En pratique :

Aux ateliers buissonniers, nous avons proposé le jeu de la sardine à tous… Les enfants étaient très enthousiastes et les parents…ravis de jouer à un jeu auquel ils ne jouent plus depuis longtemps ! Un autre exemple : le chant « Je vais à la chasse à l’ours » avec des gestes à imiter. Ce fut l’occasion d’introduire l’activité de création artistique avec la boue: en réalisant des visages d’ours sur le tronc des arbres !

6- Vous êtes missionnés !

Vous cherchez comment enthousiasmer les enfants depuis le canapé ? Missionnez-les !

Plusieurs pistes d’action :

-Partez à la recherche d’endroits localisés sur une carte que vous ne connaissez pas encore avec des noms intriguants, amusants (vous connaissez “Le Cul du Chien” en forêt de Fontainebleau ??)

– Partez à la recherche de la faune locale : observer 4 espèces d’oiseaux différentes, remarquer au moins 6 nids d’oiseaux, observer 4 insectes,… Une sorte de « chasse au trésor » d’observation à noter sur un carnet par exemple. 

– Faire une récolte d’éléments naturels : des feuilles, des bouts de bois,…. Pour les plus petits, c’est un régal de partir avec un seau ou un panier ! 

>>>Lire sur ce thème “Activité nature d’inspiration Montessori: collectes et Table de la nature”

– Vous allez aider les scientifiques (et vous reconnecter à la nature) : téléchargez l’application de Noé Observations. Une superbe action guidée à réaliser en famille. Sur noe.org, vous trouverez des « missions » d’observation et recensement accessibles à tous, adaptées selon les régions et le top… des aides pour identifier, des idées de jeux…. Que demander de mieux ?

7- Surprendre et se laisser surprendre

Ah, ce n’est pas simple l’hiver : il est 17H00, il fait déjà nuit et… vous n’avez toujours pas mis le nez dehors. Surprenez les enfants : « Ca y est, j’ai préparé les frontales pour tout le monde ! Maintenant, on va jouer aux explorateurs de nuit. Nous allons… regarder les étoiles ce soir. C’est l’hiver que le ciel est le plus beau, si si ! ». Vous ne connaissez pas les étoiles ? Pas de problème, vous profitez de la beauté du ciel. Hum, pollution lumineuse oblige, vous ne voyez… rien ? Une bonne occasion de s’en rendre compte et…. De se brancher sur noe.org pour trouver des informations sur cette problématique 😊

Nous partons à la chasse au trésor : « J’ai inscrit la famille à un jeu de chasse au trésor et j’ai vu qu’il y en avait quelques uns cachés près de chez nous ! Ca s’appelle geocahing. Nous devons retrouver des geocaches, dans lesquelles des gens ont laissé des objets. Ils donnent des indications pour les localiser. On peut s’aider des données GPS » Voici une idée qui séduira un grand nombre d’enfants. Ce jeu a des limites. Par exemple, nous n’avons pas de GPS, ni de smartphones. A la campagne, dur dur de localiser certaines géocaches mais cela peut être une bonne partie de plaisir à partager.

Enfin, laissez vous aussi la possibilité d’être surpris par les enfants ! Vous aviez prévu une observation Noé avec un recensement et cela fait déjà 30 minutes que les petits ont finalement décider de faire de la tambouille dans leur seau ? Une possibilité pour que les enfants continuent à prendre du plaisir et que vous aussi puissiez profiter de l’expédition est de leur laisser cette part de spontanéité et de liberté.

Et vous? Quelles sont vos astuces pour les sorties nature hivernales? Nous adorerions vous lire en commentaires 😉

Avez-vous téléchargé votre livret?

Ce livret de 60 pages vous guide en 4 étapes:

1-VOTRE HABITATION
La nature sous votre toit grâce à la Table d’Observation de la Nature

2-VOTRE EXTERIEUR
Bain de nature au quotidien grâce à une micro réserve de biodiversité

3-VOS SORTIES NATURE
Tout pour les organiser… sans rien oublier!

4-VOTRE REPERTOIRE
36 pistes d’activités pour découvrir la nature avec vos enfants

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.