Randonner en famille

Randonner avec un tout petit: Mes 7 astuces

Avant d'être maman, je pratiquais la randonnée. Souvent, simplement. Puis ma fille est née. Les premiers mois, elle se blottissait dans le porte-bébé, je l'allaitais à chaque pause... c'était plutôt simple. Maintenant qu'elle a presque 2 ans, elle trotte à mes côtés... J'opte bien souvent pour de tranquilles promenades au gré de ses papillonnages (un peu comme pour le petit Firmin de cet article: Promenade Montessorienne). Oui mais... et moi?! J'ai envie de randonner encore! Et pas forcément sans ma fille! D'autant que je suis persuadée qu'elle peut trouver son compte dans ces moments partagés. Alors je m'adapte, je cherche des petites astuces... Je suis sûre que vous voyez très bien de quoi je veux parler!
randonner-avec-un-enfant
5,5 kilomètres, 500 mètres de dénivelée, départ: 10h30, arrivée: 15h...
Dimanche dernier, cela a particulièrement bien fonctionné. La rando a été un régal et ma fille semble ravie de l'expérience. Alors ça me donne envie de partager avec vous mes petites astuces... en vidéo! (C'est aussi pour moi l'occasion de tester un nouveau logiciel de montage... j'espère que le résultat vous plaira! 🙂 )  
  Au fait, je suis en pleine préparation pour mon projet de Tour du Mont Lozère avec ma fille. Je vous en dirai un peu plus dans un prochain article.   Et vous? Quelles petites astuces avez-vous trouvées pour partager une randonnée avec votre ou vos enfants? Venez témoigner, partagez-les avec nous dans la rubrique des commentaires!     

Transcription texte de la vidéo:

Bonjour! C'est Emilie du blog Eveil-et-Nature. Aujourd'hui, je fais cette petite vidéo parce que il y a deux jours, je suis allée faire une randonnée avec ma fille de deux ans. Et ça s'est tellement bien passé que j'ai eu envie de partager avec vous mes petites astuces du moment. Pour s'orienter et repérer l'itinéraire de la promenade, voici le matériel que nous avons utilisé: il s'agit d'une carte IGN au 1/25000e. Ca veut dire qu'un centimètre sur la carte correspond à 250 mètres sur le terrain. Je vous montre l'itinéraire sur la carte: on est parties de Laval-d-Aix (26), et voici la boucle qu'on a effectué. Quand je vois ce parcours, je vois qu'au début on va longer un cours d'eau, ensuite on va être dans une prairie ensoleillée, ensuite on va monter en sous-bois puis la descente va se faire elle aussi en sous-bois, avec de bons éboulis. Le mieux est de partir dans la matinée afin de faire la partie au soleil le matin, de prévoir un pique-nique dans la prairie. On montera ensuite à l'ombre en début d'après-midi. La descente se fera enfin tranquillement, avec un petit goûter au milieu avant d'arriver au point de départ qui est aussi le point d'arrivée puisque c'est une boucle!

Matériel emporté pour cette randonnée

-un sac à dos -de l'eau (1L à 1,5L par personne plus un biberon) -de quoi se couvrir contre le soleil: chapeau, crême solaire -pique-nique et goûter -un portage de type Manduca -des couches... en fait non, on a oublié les couches!...

Astuce 1: Penser aux besoins primaires de l'enfant:

Boire, manger, dormir.

Astuce 2: Accepter que la marche soit ponctuée de petites explorations

Nous, adultes, nous savons où nous allons, combien de temps ça va nous prendre et nous marchons souvent droit au but. Les tout petits, eux, ça va être tout le contraire! Ils vont vouloir s'assoir, toucher, se relever, marcher un petit peu... Pas toujours évident de trouver les petites combines! Nous avons par exemple joué avec des bâtons, pour traverser une flaque d'eau... il a fallu beaucoup de temps! Mais ça a été un des éléments clés de cette promenade! Ensuite ça a été le petit ruisseau pour lequel ma fille a choisi son caillou pour le lancer et voir comment ça faisait... Ensuite ça a été parfois de toucher des fleurs, de sentir, de toucher, etc.

Astuce 3: Savoir rire des imprévus

En effet, nous avons bien rigolé parce qu'il y a eu des imprévus sympas... Nous avons oublié les couches, donc il a fallu faire... sans couche! Et ma fille n'est pas encore "propre"... et bien ça a été l'occasion d'un premier caca dans la nature! Et ça lui a beaucoup plu. Le deuxième imprévu: nous avons oublié les couverts! Bon, si nous avions eu des sandwiches, ça n'aurait pas posé de problème, sauf que là, le pique-nique c'était... salade de riz! Et bien nous avons bien rigolé et on s'est essuyé les mains dans l'herbe.

Astuce 4: Pendant la sieste, on avance

Évidemment, pas pendant ma sieste à moi... Mais pendant que ma fille dort, j'en profite pour faire le gros de la montée. Elle a dormi environ 3/4 d'heure et pendant ce temps là j'ai grimpé les 400 mètres de dénivelée. Quand elle s'est réveillée, nous avions passé le col et nous étions en descente, sur un chemin un peu plus adapté à ses petites jambes et sur lequel elle a pu gambader.

Astuce 5: Encourager l'effort

Il en vaut la peine! Ça la motive un peu, ne pas s'en priver!

Astuce 6: Attirer l'attention sur les petites merveilles du lieu

C'est un peu l'esprit du parent mentor nature qui s'exprime. On a vu des petites hirondelles qui construisaient leur nid, on a vu toutes sortes de fleurs qu'on a eu le temps de cueillir, de sentir, on a vu un magnifique lézard vert... Et puis toutes ces petites choses que l'on a pas l'occasion de croiser dans notre quotidien: les premières cigales, les premiers grillons, sauterelles, etc.

Astuce 7: Rendre cette promenade exceptionnelle.

Les choses exceptionnelles, et bien ça a été tout d'abord de monter sur un e montagne. On ne fait pas ça tous les jours! Cela fait maintenant 2 jours et ma fille en parle encore: "J'ai marché sur la montagne!" Autre chose exceptionnelle, nous avons croisé une cabane forestière. Ça a été l'occasion de rentrer dedans, on a trouvé des bancs, on a trouvé un environnement inhabituel pour prendre notre goûter. Voilà, ces quelques petites astuces qui ont conduit à la réussite de cette belle journée! Alors je suis sûre que vous aussi vous avez les vôtres, on construit tous un peu sur le tas! Alors n'hésitez pas à venir les partager dans la rubrique des commentaires, juste en dessous de cet article. C'est terminé, je vous souhaite de belles balades avec vos enfants, et je vous dis... à très bientôt! Emilie Lagoeyte
  Ressource sonore:  www.universal-soundbank.com

Hello ami-e nature !

Nous vous proposons d'accéder à tous nos outils en ligne.

Il vous suffit de vous inscrire à Eveil et Nature...
C'est gratuit !

23 Comments

  1. Bonjour,
    Très sympa ces petites astuces, j’ai globalement les mêmes 🙂 Je rajouterai : se laisser guider par l’enfant, en profiter aussi pour découvrir des choses sur lesquelles on ne se seraient pas arrêter.

  2. Bonjour Etiva,
    Oui, tout à fait d’accord avec toi! Sur une promenade plus courte, avec un itinéraire libre, c’est parfois curieux de se laisser guider par un tout petit! (pas plus tard qu’hier, cela m’a amené à accéder à l’autre côté de la rivière… en la traversant, plutôt qu’en passant par le pont comme je l’avais prévu. Sympa, surtout à proximité d’un petit centre ville! (ce qui ne nous a pas empêché de croiser poissons et autres traces de castor…)
    Quel âge a ton (tes) enfant(s)?

  3. Coucou! Merci pour cette petite vidéo et pour ton sourire! très sympa le petit montage qui rend les explications vivantes… Je suis tout a fait d’accord avec toi ! Pour moi, le principal (après le besoins primaire où je rajouterai de bonnes chaussure et de l’eau en rab pour nettoyer les mains voir un éventuel bobo, c’est du vécu), c’est l’état d’esprit dans lequel on part : savoir que ça va durer longtemps, que l’on va s’arrêter souvent, qu’il y aura des imprévus, et qu’on est là pour y faire face, sans râler, en les prenant du bon coté… Cela est vrai aussi avec un plus grand : mon fils de 9 ans adore flâner, regarder les empreintes, les insectes, et le bonheur est total quand on croise un cours d’eau. Et il est assez remuant et s’égratigne souvent… Ma petite de 3 ans le suit dans ses pérégrinations. Nous profitons souvent des pause pour faire du Land Art avec ce que nous avons sous la mains (fleurs, pommes de pin, brindilles…)! Nous adorons ça! Mes enfants m’ont permis de réapprendre à prendre le temps, quel cadeau! Merci pour ton partage

    1. Hello Catherine, merci beaucoup pour ton témoignage!
      Tes ajouts sont plus que bienvenus. J’aime beaucoup ton dernier mot, je t’avoue que je n’imaginais pas la force de ce dernier point avant d’être maman. Dans notre fuite en avant et un goût pour une certaine efficacité, on s’y perd… heureusement, nos enfants sont là pour nous réapprendre à prendre le temps. Et ce n’est pas si facile, mais quel cadeau en effet! Personnellement, je crois que le rythme de la marche et des cycles naturels me convient bien. Heu… va falloir en parler à nos patrons, de tout ça! 😉

      1. Concernant nos patrons, j’ai fais un choix radical!! J’ai quitté mon boulot il y a quelque mois, à l’issue de mon congé parental. Je ne m’imaginais plus vivre dans ce rythme effréné… Je suis en train de monter ma propre boite. C’est prenant, mais au moins, j’y vais à mon rythme, je travail pour moi, je ne râle plus après les autres… Quelle libération. En plus, je me suis tournée vers un domaine tout à fait différent de celui dans lequel je travaillais avant. Je me lance dans la poterie! J’avais suivi une formation il y a longtemps. C’était un rêve. Il était temps pour moi de me lancer, de me prendre en main. Pour le moment, je crée et commence à vendre mes créations, mais j’ai aussi pour projet de monter des ateliers de poterie avec des enfants autour du bien être, de la confiance en soi, du partage, de l’appartenance à un groupe, de la communication non violente, de la relaxation… et bien sûr de la créativité. C’est en cours de préparation…
        Je mets un lien vers mon site.
        A bientôt!
        Catherine

        1. Comme ton témoignage me parle… Bravo en tout cas, c’est courageux d’oser se lancer. Et je suis persuadée que toi et les tiens allez vraiment y gagner au change! Quand tu trouves une occasion, reviens nous donner de tes nouvelles!
          Très belle continuation à toi. 🙂

          Emilie

    1. Excellent!
      Ce qui est chouette, c’est que tes grands ont l’air de parfois être un bon moteur pour ton petit Noé…
      En tout cas, merci de ton partage, ton article (et beaucoup d’autres!) m’a beaucoup intéressée!

      A très bientôt,
      Emilie

  4. merci pour cette video sympathique, qui donne envie de partir en randonnée…
    même quand on habite dans le ch’nord!

    1. Tu me fais prendre conscience que je ne connais pas du tout les paysages du ch’nord… Faudra que je trouve l’occasion de m’y promener!

  5. Coucou et merci pour cette vidéo !
    Cela m’a bien donné envie de faire une randonnée avec ma fille, qui justement aussi va avoir 2 ans… J’aime bien les petites ballades, mais c’est vrai que le porte bébé permet de faire des parcours plus longs et ainsi d’aller dans des endroits plus inhabituels ou plus variés. Merci pour l’astuce !

    1. Quelle coïncidence! Peut-être as-tu justement le même porte bébé que moi. Et le même modèle de ptite fille? Aujourd’hui, elle a sacrément cavalé le long de la rivière. Je ne l’avais encore jamais vu autant courir! 🙂

  6. Très chouettes tes articles et vidéos!

    Pour randonner avec des petits, j’ai envie de partager nos astuces à ajouter aux tiennes et à celles cités dans le lien que tu proposes, qui est déjà bien bien fourni en idées sympa!

    On randonne régulièrement avec les enfants de 15, 13, 9, 6 et 3 ans, mais bon comme on le fait « depuis toujours » on est passé par pas mal d’âges et combinaisons 😉

    activitesmaison.com propose de chanter et raconter une histoire, et nous utilisons souvent des variantes du livre « La chasse à l’ours », c’est très chouette, les enfants accrochent et inventent beaucoup.

    On joue à cache – cache aussi: ils courent devant, se cachent et le but est qu’on passe devant eux sans les voir … avec les sacs à dos c’est pas facile de tout cacher 🙂

    Bien sûr on a toujours l’écharpe, qui sert de portage, de nappe, de balançoire ou hamac lors des pauses, on peut la tenir tous ensemble pour faire une chaîne, les moyens s’accrochent parfois aux bouts qui pendent sous le nœud. Les grands frères et sœurs peuvent aussi porter un peu le plus petit dans l’écharpe, ça change, valorise et crée des liens forts.

    Quand on n’est pas trop chargé on prend un livre avec clé de reconnaissance des plantes, des jumelles, une loupe, … des petites choses pour observer ce qu’on croise.

    Avoir tjs des petits trucs sympa à grignoter et bcp d’eau.

    Laisser les enfants nous guider, même les tous petits: trouver le balisage, reconnaître le fléchage etc.

    Avoir un sac à dos dans lequel mettre quelques trésors: les enfants finissent pas re-trier quand c’est trop lourd 😉
    Chez nous dès 3 ans ils ont chacun leur sac à dos avec gourde, casquette, en-cas, kway (on adapte le poids qu’ils portent en fonction de l’âge bien sûr). Ils apprennent à gérer leurs petites affaires, à les porter, sont contents d’y glisser un bonbon surprise pour les autres, d’y ajouter une pomme de pin … 😉

    Et enfin, et surtout je dirais, respecter leur rythme et leur donner le goût de la rando. Ma fille de 9 ans adore grimper pour … profiter de la vue d’en haut 🙂

    1. Bonjour Clo!
      Quel superbe témoignage! Vous semblez être une bien joyeuse troupe…
      Comme ta fille de 9 ans, je me rappelle, enfant, avoir particulièrement adoré grimper haut dans les arbres pour voir d’en haut… Ce qui, je pense, a contribué à forger mon identité nature d’aujourd’hui!
      Merci pour toutes ces précieuses astuces!

      Emilie

  7. Avec 3 enfants de 4 mois, 3 ans et 4,5 ans, ça limite beaucoup les randos : impossible de porter un sac contenant de quoi faire pour les 3 + les porter toutes les 3 !
    Et respecter les siestes de tout le monde, c’est juste mission impossible. Si c’est pour se gâcher la soirée et/ou le payer le lendemain, c’est moyen…

    Alors, on se balade, mais pas loin, et pas longtemps. Et on apprécie !
    On part tôt le matin, le pique-nique reste dans la voiture (histoire de manger et non pas commencer à dormir juste avant d’arriver à la maison… et c’est une très bonne motivation pour faire le chemin du retour !). On ne fait que les premiers km des circuits de rando, et on choisit uniquement celles qui sont en forêt (dans le sud de la France, le soleil tape bien fort à partir de 10h), ce qui donne parfois 5 min de marche… et 3 heures de fabrication de cabane ! Prendre le temps, se mettre à celui des enfants (pas toujours d’accord entre eux, sinon ce serait trop simple…), ça fait du bien. Bon, d’accord, on s’éloigne du sujet de la rando, là…

    L’objectif pour nous reste de passer du temps ensemble en famille, pas de passer un col. On en passe forcément en voiture de toute façon : nous habitons un petit village dans la vallée du Var, autant dire que les côtes, on connait, notre rue s’appelle « montée », c’est tout dire ! 🙂

    Dans le nécessaire, j’ajouterais un change par enfants (même à 4/5 ans, un accident est vite arrivé), une « trousse à bobo » (pansement, désinfectant, aspivenin…), un sac poubelle si on emporte un encas… et pour ramasser les détritus qu’on rencontre…

    Et de quoi rapporter les « petits trésors » : un magazine pour y stocker à plat les feuilles et les fleurs (on complète notre herbier), une petite boite, dans un sac qui peut devenir très lourd à la fin de la promenade (cailloux pour notre table de la nature, insectes morts qu’on veut regarder sous la loupe…) ! 🙂
    Et un appareil photo par personne (nos grandes en ont un, et elles mitraillent !), sauf le bébé, bien sûr, qui n’a besoin de rien d’autre qu’un porte-bébé… et les seins de sa mère ! 🙂

    Je ne suis pour autant pas du tout frustrée, car comme nous habitons en montagne, il n’y a pas besoin d’aller très loin pour admirer de magnifiques paysages. Et une simple balade au centre du village étant déjà de la rando (pour aller à l’école, il faut monter des escaliers !), je ne suis pas du tout en manque d’activité physique (je me déplace beaucoup à vélo, la petite dans le porte-bébé et les « grandes » dans la remorque).
    Je suis surtout en recherche d’arbres : il n’y en a pas dans notre petit jardin, et ça me manque !

    1. Bonjour et merci pour votre témoignage, tout droit descendu des pentes du Var!
      Quels beaux souvenirs nature vos enfants se construisent du fond de leurs cabanes… Bravo pour votre démarche!

      Emilie

    1. Bonjour Adeline,
      J’ai adoré lire ton témoignage de ce 1er bivouac. Ça donne vraiment envie! De mon côté, je projette d’en faire un d’ici peu… il fait tellement beau! Au fait, tu ne racontes pas comment s’est passé la nuit, sous la tente… C’est sûrement que vous avez dormi comme des marmottes! 😉

      A très bientôt!
      Emilie

  8. Ping : 4 Randos! |
  9. Bonjour et merci beaucoup pour cet article qui sent bon l’été 🙂
    Nous aussi adorons randonnée et nous ne nous gênons pas pour emmener nos enfants (deux loulous de bientôt 4 ans, et notre petit dernier de 11 mois).
    L’Ergo est évidement de la partie et M. adore faire de bonne sieste en plein air dedans 🙂
    Petite astuce pour booster tout le monde aussi, nous pratiquons une activité qui commence à être rependue, le géocaching. Les plus grand adorent chercher ses petits trésors dans la nature et en redemande, un pur plaisir.
    En vous souhaitant de belle rando/promenade, et au plaisir de nous relire.
    Bonne journée.

  10. Bonjour Charlotte,
    Votre commentaire aussi, sent bon l’été!
    C’est marrant, le géocaching me trotte justement dans la tête… Je crois qu’il ne faut plus que je tarde! 😉
    A très bientôt,

    Emilie

  11. dans le choix de l’itinéraire, peut être rappeler que les enfants n’aiment pas marcher face au soleil (enfin en tous cas ma fille et on dit souvent que les enfants perdus, sur une plage notamment marchent ds le sens inverse au soleil). donc même si l’exposition solaire varie en cours de chemin, penser à la direction globale peut être important, non?

    1. C’est en effet un élément à prendre en compte. D’une manière générale, je crois qu’il est indispensable d’équilibrer les moments au soleil et à l’ombre et d’éviter absolument le soleil direct lorsqu’il fait très chaud! Dans cette petite rando, nous avons effectué la partie au soleil le matin (le soleil était de côté et pas en face) et l’après midi nous étions en sous-bois.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *