Articles Interviews Pédagogie par la nature Vivre de sa passion

Une MAM les pieds dans la terre

Comment créer un espace d’accueil de jeunes enfants qui réponde aux besoins des enfants et prenne aussi soin de l’équipe éducative ? Une sorte de cercle vertueux dont chacun rêve. Dont chaque parent souhaiterait que son enfant bénéficie. C’est le projet, pas fou du tout, qu’a concrétisé une équipe dynamique de 4 éducatrices. Rencontre avec Aude, assistante maternelle, qui nous fait entrer dans un lieu Nature de la petite enfance.

C’est à  côté de Die, à Marignac à Diois, que vous trouverez la MAM « Curieux de Nature » (Maison d’Assistantes Maternelles) animée par Typhaine, Aline, Olivia et Aude. Ce sont elles qui ont créé et font vivre leur structure depuis plusieurs années déjà.

Ce projet est le fruit de plusieurs années d’expérience pour Aude

« J’ai commencé par travailler chez moi pour être auprès de ma fille âgée alors d’un peu plus d’un an. Ensuite m’est venue l’envie de créer une MAM mais le projet n’a pas abouti car nous n’avions pas trouvé de lieu correspondant à nos attentes et à celles de la PMI (Protection Maternelle et Infantile) J’ai ensuite intégré la MAM de Gigors (Dans la Drôme), la maison « Dei Bambini », dans laquelle j’ai travaillé 1 an en même temps que je co-construisais le projet de la Mam Curieux de nature avec Olivia et Tiphaine. C’est Olivia qui a été à l’initiative de ce nouveau projet de MAM. »

 

L'équipe actuelle de la MAM : Aline, Tiphaine, Aude et Olivia

 Quelques étapes et naissait « Les Curieux de Nature »

Pour créer une MAM il faut faire une étude de besoins dans le secteur où l’on souhaite s’installer, construire une équipe et un projet éducatif commun, créer une association ou en intégrer une (Nous faisons partie de l’Association Valdequint) et trouver un lieu correspondant aux critères demandés par la PMI. Le plus difficile c’est bien de trouver ce lieu…Et du temps, de l’énergie, du soutien. De notre côté nous avons été énormément soutenues par le RAM (Relais d’assistantes maternelles) et la communauté de commune du Dois.

Pour le lieu, Olivia avait un terrain agricole avec son compagnon au col de Marignac en Diois et elle avait repéré de grands locaux de la RATP occupés par des colonies de vacances seulement aux mois de juillet et Août. On leur a demandé si on pouvait en louer une partie le reste de l’année et ça a démarré comme ça ! Un grand bâtiment au col de Marignac entouré de montagnes, forêts, prairies, ruisseaux…Tout ce qu’il nous fallait pour notre projet ! Par la suite l’ensemble des bâtiments a été racheté, nous louons maintenant à la SCI « La Maison du col » qui utilise les autres bâtiments en gîte pour accueillir des groupes variés et des classes vertes.

 

La journée des « petits curieux de nature » et leurs assistantes maternelles

Nous travaillons 3 jours chacune pour y accueillir 12 enfants. Au total nous avons une vingtaine d’enfants qui viennent à la MAM chaque année. Les enfants y restent en moyenne 2 ans. Nous les prenons à partir de 1 an jusqu’à 3 ans (moment où ils partent pour l’école) et quelques-uns à 6 ou 9 mois mais nous limitons le nombre de tous petits pour être en mesure d’être suffisamment disponibles pour eux et ainsi répondre à leurs besoins. Nous pensons aussi qu’en dessous de cet âge il est préférable que l’enfant ne soit pas encore accueilli en collectivité. 

Le matin les enfants arrivent à 9h. Jusqu’à 9h30 ils sont libres de choisir une activité sur les étagères ou d’aller écouter une histoire racontée par l’une d’entre nous le temps que tout le monde soit arrivé. Après une collation, nous voyons ce que chacune d’entre nous souhaite faire et proposons aux enfants ( Salle Montessori, ballade, activité manuelle, cuisine..), nous nous adaptons aussi à leurs envies du moment. Il y’a toujours au moins un groupe de 4 qui part en balade.

 Nous commençons à manger après la chanson rituelle du midi. Après le repas les enfants débarrassent et vont s’installer dans une pièce de jeu libre et vont et viennent à la salle de bain pour aller se préparer à la sieste. Petit temps d’histoires et de chansons puis départ pour la salle de sieste avec une chanson rituelle . Nous continuons également un petit moment à chanter des berceuses au moment de l’endormissement.

Les réveils se font de manière échelonnée. Les enfants peuvent aller choisir des activités de manière autonome car elles sont installées en permanence sur les étagères. Nous retournons également dehors avant ou après le goûter. Nous goutons vers 16h toujours précédé d’une chanson rituelle ! Très important le chant chez nous !

 Les parents arrivent entre 16h45 et 17h15.

La nature, simplement au coeur du projet

La nature occupe une place centrale dans notre projet. Notre idée en choisissant ce lieu est de permettre aux enfants d’être en contact avec la nature le plus de temps possible tout en respectant leurs besoins essentiels de tous petits. Et de cette façon leur transmettre le goût d’y vivre, de la connaitre et de la respecter.

 

 Aller dehors avec les petits n’ajoute pas de lourdeur à notre logistique la plupart du temps, dans le sens ou notre projet pédagogique est construit autour de cette intention d’y aller tous les jours. Le temps d’habillage peut-être long, surtout l’hiver ou en temps de pluie avec les combinaisons. Mais il fait partie intégrante du projet dont l’idée est que les enfants commencent petit à petit à s’habiller tout seuls. Il faut anticiper le fait qu’ils aient fait pipi ou changer leur couche avant de sortir (surtout l’hiver) mais notre organisation est très précise sur qui fait quoi et nous permet de tourner sur les différents rôles que l’on a auprès des enfants afin de ne pas être en saturation. Évidemment ça demande de l’énergie, de la motivation qui peut être fluctuante selon les jours ou selon les assistantes maternelles mais on est à l’écoute des besoins des unes et des autres et on essaie de s’adapter à ça pour que tout le monde se sente bien. Sinon comment transmettre de la joie et du plaisir si nous-mêmes on se sent mal !

Pour l’instant on ne s’est pas senties spécialement freinées dans nos projets nature. Si ce n’est que nous ne pouvons sortir qu’avec 4 enfants chacune selon notre agrément. Alors soit on sort seule avec 4, soit deux avec 8 ou 3 avec 12 enfants ! On a des chariots en bois dans lesquels on peut mettre 2 à 3 enfants pour aller jusqu’à la forêt ou la prairie, des portes bébés pour les non marcheurs.

 

Il me semble que lorsque je suis dehors avec les enfants, je suis en général plus détendue parce que tous mes sens sont satisfaits: ambiance sonore, beauté des paysages, odeurs des sous-bois. Il y a moins de contraintes de rangement ou de respect des règles de l’intérieur, moins de conflit aussi il me semble quand on est en ballade. La nature apaise. Je me sens bien dans cette simplicité et légèreté et les enfants aussi.

 

Le goût de la nature, une histoire d’enfance ! 

Mes parents sont des amoureux de la nature (anciens chefs scouts…!) et ils m’ont transmis ce goût. Enfant je partais souvent en promenade en forêt avec eux et nos vacances étaient de l’itinérance en camping-car d’un coin de nature à un autre (feu de camp, randonnée..).

Je pense que cette expérience s’exprime dans ce que nous proposons à la MAM car j’ai d’inscrit en moi cette simplicité dans le contact à la nature. Je suis à l’aise avec l’idée de m’y immerger au quotidien avec les tout petits sans que ce soit compliqué . On s’y prépare correctement pour que chacun se sente bien (chaussures, habits..) et après on y va sans appréhension … sans programme établi.

Ce qu’en disent les parents

Une belle aventure d’éducation Nature qui continue de vivre dans une vallée drômoise et…peut-être une bonne nouvelle pour certains : la MAM Curieux de Nature peut encore accueillir 2 petits curieux. N’hésitez pas à les contacter : MAM Curieux de Nature

Si vous souhaitez avoir des informations sur la la formation Passeur de Nature, suivez le lien 😉

Formation Passeur de Nature

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

4 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
christopher
christopher
4 mois il y a

bonjour, est-ce que dans ce type de projet, il y a une activité avec les plantes sauvages ? (reconnaitre et recette de cuisine basic ) https://le-blog-des-plantes-sauvages.com/

Anne
Anne
5 mois il y a

Bravo pour ce superbe projet ! C’est presque exactement ce que nous avons connu en Norvège au jardin d’enfants, mais jusqu’à 6 ans ! En Norvège, le déjeuner était très souvent pris dehors et la sieste dehors, sous le préau bien sûr !

en terre a grandir
en terre a grandir
5 mois il y a

Superbe projet! Qui donne des étoiles dans les yeux ! Nous sommes en train de monter un projet similaire en Pays de la Loire: https://enterreagrandir.fr/
Le projet comprend une Mam PPN et un club Nature. Nous espérons ouvrir en Janvier prochain. Bravo à tout ces beaux projets!

Emilie Lagoeyte
Administrateur
5 mois il y a
Répondre à  en terre a grandir

Et bien… Bravo à vous aussi et bon envol