La magie du saule tressé… dans votre jardin?

Depuis des millénaires, le saule est cultivé par l’homme. C’est que cette plante extraordinaire a plus d’un tour dans son sac! Et si vous l’invitiez dans votre jardin?

Mise en place d'une barrière en saule tressé

Dans mon jardin, une barrière en saule délimite l’espace de jeux… et prévient le risque de chute du haut du muret!

 

Quelques usages ancestraux de cette plante extraordinaire:

mur-torchis

Mur en torchis, avec treillis … en bambou tressé! Photo: JY Guillo

  •  vannerie: paniers, corbeilles, meubles…
  • murs en torchis
  • clôtures
  • haies vives pour consolider les talus ou les rives
  • aspirine… dont la molécule initiale est tirée de son écorce!

Son atout? Sa vitalité!

Atout n°1: son excellente aptitude à la reproduction végétative

Le saule a en effet une production abondante de tiges. Mais ce qui est extraordinaire, c’est que si l’on coupe une de ces tiges et qu’on la plante négligemment dans le sol, il y a de grandes chances… pour qu’elle prenne! Et qu’elle se développe pour à son tour! Enfin… à condition tout de même qu’elle trouve de l’eau. Et il en faut beaucoup pour un bon développement!

cloture-osier

Clôture d’osier

 

Photo: Bruno Parmentier

Atout n°2: sa capacité à se métamorphoser

Une simple tige de saule enfoncée dans le sol, si elle s’y trouve bien, va s’enraciner. De cette tige bourgeonneront d’autres tiges et si vous laissez faire, vous aurez bientôt un arbre! Mais le plus extraordinaire, c’est que même après avoir été tressé, le saule continue à se développer. Avec un peu de savoir faire (ou de bons conseils!), vous pouvez alors réaliser de véritables créations vivantes et changeantes au fil des saisons!

 

Atout n°3: son extrême souplesse

Sans doute connaissiez-vous déjà cet atout! C’est ce qui a propulsé le saule au rang des matériaux incontournables depuis l’Antiquité! Coupez une tige de saule et vous pouvez immédiatement l’entrelacer, par exemple entre des piquets pour réaliser une palissade. Laissez les tiges tremper dans l’eau toute une nuit et leur souplesse sera décuplée. Vous pourrez même vous lancer dans la vannerie!

 

Quelle place allez-vous accorder au saule dans votre jardin?

 Pour délimiter les espaces cultivés?

palissade-saule

Palissade de carrés de potager dans une école

Photo: Groupe scolaire Jean Moulin

tresse-dosier

Les tiges de noisetier se prête aussi à un simple tressage.

Photo: Bruno Parmentier

En palissade sur votre balcon?

osier-sur-balcon

Une barrière végétale naîtra lorsque s’épanouiront les feuilles de cette palissade en osier.

Lors d’une conversation, Hubert Vaillant, qui a réalisé ce treillage, m’a précisé que pour assurer un développement correct des tiges de saule sur ce balcon, le choix du contenant avait toute son importance. Le bac devait en effet être suffisamment grand et profond pour que le système racinaire trouve la place pour se développer et qu’il y ait une réserve d’eau convenable.

 Photo: Nuances Végétales

En cabane vivante?

cabane

Petit coin tranquille, propice à la rêverie, la détente…

 

tippi-en-saule-001

Tippi en saule tressé

Photo:Ingrid (voir son jardin ici)

En tunnel?

tunnel-saule

Tunnel végétal

Photo: Nuances Végétales

Remarque D’Hubert Vaillant à propos de ce tunnel: pour un développement harmonieux de ce tunnel vivant, « il ne faut pas revenir à zéro (en rabattant les tiges de l’année ndla) comme sur les autres treillages mais au contraire conserver les petites branches pour plus facilement créé l’ombre recherchée dans un tunnel » . Le tunnel ci-dessus est aujourd’hui tellement touffu que l’herbe au sol n’accède plus à la lumière et peine à se développer!

>>>Pour visionner l‘interview D’Hubert Vaillant, cliquez ici!

Donnez vie à votre jardin!

Ce que j’aime avec le saule, c’est que le rendu est toujours flatteur. En plus, les constructions en saule sont vraiment amusantes à réaliser. Et puis elles renforcent l’âme du jardin! Elles soulignent ses contours, donnent du caractère aux espaces où elles sont présentes. Puis elles vous échappent peu à peu! Vous créez l’ossature, et, si elle se plait là où vous l’avez implantée la nature fait le reste!

Le plus dur est toujours de s’y mettre.

Si cet article vous a parlé, alors choisissez tout de suite la réalisation en saule qui vous plait, de petite taille pour commencer, et dès le week-end prochain, lancez-vous!

Vous avez besoin de conseils plus techniques? D’excellents ouvrages sur la question existent. Je vais n’en citer qu’un:

les_nouveaux_espaces_de_jeux_naturels

Egalement un petit tuto vidéo proposé par Nicolas, lecteur d’Eveil et Nature:

Je vous souhaite de bien vous amuser, peut-être reviendrez vous poster un commentaire pour nous raconter vos réalisations? 🙂

A très bientôt,

Emilie

Photo à la une: adater2013

(12020)

3 commentaires sur « La magie du saule tressé… dans votre jardin? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sourires