Articles Bienfaits à l'école Ecole Ecole Montessori Education nature inspirée de la pédagogie Montessori Vidéos

Cette école Montessori cultive la joie d’apprendre… en pleine nature!

J’ai découvert il y a quelques mois une école hors du commun. Nichée sur sa colline, entourée de forêts et de jardins, cette école Montessori accueille 48 enfants de 3 à 12 ans et m’a donné envie de tout vous raconter…

Pour cela, j’ai suivi de près le quotidien d’une petite fille de cette école et je vous assure qu’il y a de quoi avoir envie de retourner en enfance! Promis, d’ici quelques lignes je vais tout vous dire, mais puisque l’on est entre nous, permettez-moi de vous avouer que… je rêve du jour où cette école, aux côtés des autres pionnières, aura semé ses petites graines un peu partout. 

Et je suis optimiste! Si si!! Car ici à Eveil et Nature, nous recevons chaque jour des messages de parents, d’enseignants et d’éducateurs qui préparent avec entrain le terreau pour que germent ces petites graines. 

Et pour commencer en beauté, je vous propose une petite vidéo de ce lieu hautement inspirant…

A présent, transformons-nous en petite souris… et allons voir de plus près ce qu’il se passe dans cette école, au fil d’une journée:

8h30, Mélie descend de la voiture

Mélie, c’est la petite fille dont je vous ai parlé. Elle a 4 ans 1/2 et a rejoint cette école en septembre dernier. Aujourd’hui, c’est Nathalie, la maman chargée du covoiturage, qui dépose Mélie à l’école. Il faut dire que l’école est un peu à l’écart des grands axes puisqu’elle est nichée dans une petite ferme perchée sur une colline, la forêt faisant office de barrière aisément franchissable au fond de la cour d’école (une prairie).

Bon ok, toutes les écoles n’ont pas la possibilité de s’implanter ainsi en montagne. Mais nous verrons plus loin que le cadre grandiose n’explique pas à lui seul l’ambiance extraordinaire qui règne en ces lieux… 

L’ascension

Pendant que Nathalie échange quelques paroles chaleureuses avec Olivier (éducateur Montessori dans la classe des 3-6 ans) sur le petit parking, les enfants commencent à gravir le chemin qui mène à l’école. Oui car ici, toute journée qui se respecte commence par une petite marche d’approche, qui aboutit souvent pour Mélie et ses camarades par une grimpette sur un talus permettant d’atteindre plus rapidement le bateau-cabane. Le quoi? Avec un nom pareil, vous aurez deviné que ce bateau-cabane est un élément central du lieu, où seuls les enfants pourraient vous raconter vraiment ce qu’il s’y passe…

Sur le chemin qui mène à l'école...

Jour de neige par la face nord

Le mois dernier, il a neigé. Ca n’a l’air de rien, un peu de neige sur le chemin de l’école. Sauf que là, rares étaient les parents qui parvenaient jusqu’au parking avec leurs voitures! Qu’à cela ne tienne, équipés de leurs bottes fourées et combinaisons, les doudous bien au chaud dans le sac à dos, Mélie et les autres enfants sont montés à pieds dans la neige. 30 minutes d’ascension pour se rendre à l’école! 

Mais l’enjeu en valait bien la boule de neige: la cour d’école était désormais une vaste piste de luge. Avec les salles de classe en bas de la pente!

Bon, revenons à notre petite Mélie, qui entre temps a quitté le bateau-cabane…

9h00, Mélie entre en classe

Chaussons aux pieds, Mélie quitte le vestiaire d’entrée. Marine, éducatrice Montessori en binôme avec Olivier, l’a accueillie chaleureusement à son arrivée et vaque à présent à d’autres activités au fond de la salle. Mélie avait la ferme intension de s’installer à l’atelier tricot, mais finalement, ce sont les formes à dessin qui lui tendent les bras.

C’est que l’on est ici dans une école Montessori. Les enfants cheminent à leur rythme et une fois qu’un éducateur a présenté un atelier à un enfant, celui-ci peut l’utiliser librement, dans le respect bien entendu des règles de vie de la classe. De cette façon, chaque enfant se met en activité avec enthousiasme, mu par l’élan propre de ses périodes sensibles.

Mais au fait, pourquoi une école Montessori?

Avant de poursuivre la journée de Mélie, je vous propose de rendre une petite visite à Laure Martin, directrice de l’école et qui a participé à sa fondation, il y a 5 ans. Laure est éducatrice dans la classe des 6-12 ans, elle aussi diplômée de l’AMI (Association Montessori International). Je ne vous l’ai pas encore dit, mais la classe des 6-12 se trouve à l’extérieur du bâtiment, dans un dôme de 50 m². Je vous laisse au passage admirer ce qu’est une classe-dôme… 

Laure est justement en train de recharger le poêle en granulés. L’occasion pour nous de la questionner sur le choix de la pédagogie Montessori dans cette école au nom évocateur:
« Ecole Que la joie demeure ».

Laure: « Notre choix de la pédagogie Montessori s’est fait principalement pour défendre l’idée que l’enfant doit être le premier acteur de ses apprentissages. Nous souhaitons rendre à l’enfant ce qui lui appartient depuis sa naissance : la possibilité de faire des expériences concrètes, de son choix, à son rythme, selon ses intérêts et sa sensibilité, qui lui permettront de se découvrir, de se construire lui-même, et de comprendre le monde qui l’entoure dans un environnement le plus bienveillant possible. L’enfant peut alors s’inscrire dans un cadre de règles de vie précises, dans lequel il ne peut pas faire tout ce qu’il veut, mais veut ce qu’il fait. »

11h15: Rendez-vous sur « la ligne »…

De fil en aiguille, la matinée touche à sa fin. Mélie range ses petits mots dans leur enveloppe. 5 minutes plus tôt, elle se régalait de les coller un peu partout dans la classe: le mot « mur » sur un mur, le mot « lavabo » sur un lavabo, le mot « Malo »… sur son camarade! Une joyeuse entrée dans la lecture…

La ligne, c’est… une ligne, tracée au sol, en cercle. Enfants et éducateurs s’y retrouvent chaque jour pour un moment collectif de discussion, de chants et de partage. Un enfant montre une mue de cigale qu’il a trouvée devant chez lui. S’en suit un échange animé à propos de cette mue qui ressemble fort à un insecte mort. Les enfants qui le souhaitent sont ensuite invités à réciter un des poèmes appris ces dernières semaines puis Marine sort son accordéon… musique!

L’heure du repas approche, les enfants sortent dans le vaste espace de jeu, hormis les 2 enfants qui sont de service pour mettre la table, avec leurs camarades plus âgés de la « classe-dôme ».

12h00: On mange !

Bien qu’il fasse un peu frais, le temps calme de cette journée d’hiver permet à la cantine de s’installer en plein air, au pied du grand tilleul. Ce n’est que lorsque la météo est vraiment mauvaise que les enfants mangent à l’intérieur! Et tout le monde semble ravi de ce choix. Vous verriez la vue que l’on a d’ici, vous comprendriez!!

Au menu, petite salade d’hiver en entrée, panisses au coulis de légumes suivis d’un cake fondant au butternut au dessert. Ici, ce sont les parents qui cuisinent. Chacun son tour! Cela  simplifie la logistique-cantine, tout en permettant de partager un repas commun… aux petits oignons (et végétarien)!

La cantine... sous le tilleul aux allures printanières

13h30: Programme de l’après-midi

Après un temps de jeu libre en plein air, Mélie se dirige vers la salle de sieste. Pendant que les petits dorment, les autres enfants poursuivent leur ateliers, ou, selon les jours, sont invités à jardiner, se promener en forêt, s’adonner à divers projets, émanant généralement de la volonté des enfants. 

Après une bonne heure de sommeil, elle enfile ses bottes et s’apprête à rejoindre les autres enfants à l’extérieur. Elle aperçoit alors sa maman! Elle avait oublié qu’aujourd’hui, sa maman venait animer un atelier de petits bricolages. 2 fois par semaine, un parent propose une activité de son choix, selon ce qu’il souhaite partager. Il y a eu des ateliers cuisine, ou d’initiation au massage, aux échecs, slam, photo, brain gym, canoë, etc, etc. 

Aujourd’hui, la maman de Mélie propose la réalisation de suspensions arboricoles. Le groupe est tranquillement installé aux tables sous le tilleul, petits et grands tressant joyeusement ses suspensions. Mélie les rejoint aux côtés de quelques petits, très concentrés sur les noeuds qu’ils tentent de nouer autour de bouts de bois. Sandy et Simon, 2 jeunes enseignants Belges venus observer l’école, terminent avec modestie une superbe toile magnifiquement tissée façon araignée, sous l’oeil admiratif de quelques enfants.

Pendant ce temps, un petit groupe d’enfants a commencé à rassembler le matériel nécessaire à la réparation de leur cabane: quelques planches, des outils, de la ficelle… D’autres ont rejoint le bateau-cabane, d’autres encore partent en expédition dans un bosquet… Mélie et 2 petits camarades  s’entrainent à grimper sur un arbre. Le matériel de gym est ici particulièrement varié!!

Initiation à la permaculture dans la cour de l'école

16h00: c’est l’heure du…

Goûter!!! La cloche sonne puis se fait toute petite dans son arbre: des 4 coins de la prairie accourent des enfants affamés! On se partage les pommes, on déguste les petits cookies et on commence à accueillir les premiers parents. Marine, l’éducatrice, prend le temps de discuter avec la maman de Mélie: elle lui présente son nouveau cahier et commente ce qui a été écrit dedans. La maman de Mélie n’en revient pas que sa petite ait déjà tracé elle-même ces mots en cursive! Ce moment d’échange lui confirme que son enfant se sent ici comme un poisson dans l’eau…

Eveil et Nature vous engage à apporter votre soutien!

Qu’est-ce qui fait la force d’une telle école?

Certes, le cadre naturel dans lequel est implantée cette école est un atout intéressant. Mais il est loin d’être le seul! La force de l’école Montessori « Que la joie demeure », c’est aussi:

>>La joie qui se lit sur les visages

Cela m’a frappée lors de ma première visite: les enfants « voulaient ce qu’ils faisaient » et un enthousiasme profond émanait de leur être. Mais les adultes aussi communiquaient cette joie de vivre! Chaque visage était amical, qu’il s’agisse d’une personne de l’équipe pédagogique ou bien d’un parent… une joie communicative, que je ressens à chauque visite de ce lieu!

 >>La pertinence de son projet pour préparer les enfants au monde de demain

 Bien entendu, les enfants apprennent ici à lire, écrire, compter, ils apprennent l’histoire, la géographie, les sciences, etc. Comme vous l’avez compris, les choix pédagogiques font que l’enfant est positionné ici en tant qu’auteur de ses apprentissages. Une posture qui me semble précieuse, non seulement pour susciter l’enthousiasme et induire de réels apprentissages, mais également pour permettre à l’enfant de prendre sa vie et ses choix à bras le corps! Un socle précieux à l’ère des écrans et du prêt à penser…

Mais ce n’est pas tout!

A l’école Montessori « Que la joie demeure », les enfants vivent au quotidien:

  • la démocratie: lors de réunions quotidiennes, les enfants apprennent à composer avec les autres, dès le plus jeune âge. Les enfants sont membres actifs de l’association « Que la joie demeure » et sont préparés à prendre part peu à peu à la vie de l’association, dont ils peuvent notamment être membres du Conseil d’Administration. Les parents sont étroitement impliqués dans la vie de l’école, et ça aussi les enfants s’en imprègnent!
  • la communication: l’enfant est accompagné vers une communication non violente, une écoute empathique et une prise de parole précise et respectueuse;
  • l’écologie: ici, tout concoure à un mode de vie harmonieux avec la terre (les matériaux de construction, les toilettes sèches, le compost, le respect du rythme de chacun, l’alimentation, etc!). Les enfants intègrent ces éléments à leur quotidien comme autant de faits et gestes qui deviennent normaux pour eux.
  • le jardin: au fil des saisons, les enfants sont initiés à la permaculture, aux gestes de jardinage, il y a le potager, il y a la serre, les plantes aromatiques, le rucher, le verger, le compost…
  • la nature: vous l’aurez compris, la nature est au coeur même du projet de cette école. L’enfant s’imprègne des cycles naturels, grâce aux activités qui l’invitent à observer et comprendre cette nature, aux balades en forêt mais aussi lors des temps de jeux libres quotidiens dans un cadre naturel propice à l’exploration, par tous les temps.
Le fameux Bateau Cabane

>>Son ouverture et son potentiel d’essaimage

L’école Montessori « Que la joie demeure », bien que perchée sur sa montagne drômoise, ouvre grand ses portes à qui souhaite la découvrir:
  • les parents sont invités à venir en observation dans les classes (en plus de leur implication dans la vie quotidienne de l’école!), au moins une fois par an;
  • des stages et formations sont régulièrement organisés, notamment sur la pédagogie Montessori;
  • des stagiaires et visiteurs y séjournent fréquemment, apportant en retour leur énergie et quelques coups de main…
Les tarifs qui y sont pratiqués permettent au plus grand nombre d’y accéder, ce qui est au coeur du projet de l’école. L’équilibre financier nécessite encore la contribution de donnateurs, mais un projet d’agrandissement permettra à l’école de trouver prochainement son autonomie financière. 

Pour contribuer à la pérénité de cette école (et en savoir plus sur son fonctionnement!), vous pouvez cliquer ci-dessus!

Une campagne de crowdfunding est en cours… n’hésitez pas à la relayer 🙂

Pour conclure…

Après avoir rencontré cette école, je fais un rêve. Je rêve du jour où chaque enfant, comme la petite Mélie, pourra quotidiennement rejoindre une école ainsi ouverte sur la vie. Je rêve du jour où chaque école aura remplacé le goudron de sa cour par un coin de nature à explorer. Je rêve du jour où chaque enseignant aura l’intime conviction de contribuer à la construction d’un monde de paix, entre les individus et avec notre planète. Je rêve du jour, enfin, ou chaque parent sera serein de confier son enfant à l’école, parce que le projet de cette école appartiendra à un projet global d’éducation pour nos enfants qui fera sens pour chacun, compte tenu des enjeux de notre monde en transition… De plus en plus d’écoles, publiques ou non, sont en chemin, mais ce chemin est long et sinueux.

Un grand merci à cette école Montessori de m’avoir offert ce rêve, et Que la joie demeure!

Emilie L.

Avant de partir… n’hésitez pas à partager sur vos réseaux!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.