Témoignages

ALAIN, EDUCATEUR NATURE, RACONTE…

Aujourd’hui, chaussez vos bottes et mettez-vous en chemin aux côtés d’Alain. Il est Éducateur nature et il nous invite à découvrir les coulisses d’un projet qu’il a mené récemment. Il s’agissait de faire découvrir la forêt aux élèves de 2 villages de l’arrière pays grassois, mais avec une approche toute particulière.

Pas question ici d’endormir les enfants avec de long discours. Les maîtres mots sont « action », « réflexion », et « faire ensemble ». Et vous allez voir, tout le monde semble ravi de cette expérience…

 

Entre pédagogie de projet et pédagogie de l’écoformation

« Bien le bonjour,

Je vais vous raconter comment j’ai mené mon projet animation avec une classe de CE1 et CE2 avec l’aide de l’enseignante.

L’idée était simple : tester sans tabou toutes les techniques, les méthodes d’approche, de sensibilisation à l’appropriation de leur patrimoine. Ma volonté était de leur faire prendre conscience de leur environnement, tout simplement.

Présentation du groupe


Classe : CE1 & CE2 (20 enfants)

Nombre d’enfants en CE1 : 7 – Nombre d’enfants en CE2 : 13


Les enfants de ces deux classes étaient très curieux, je les ai trouvés très agréables, ce qui a facilité la menée des activités.

J’ai pu voir qu’ils avaient un esprit vif et critique, très proche de la nature et des animaux.

En effet c’est une tranche d’âge (7 – 8 ans) où:

  • ils prennent conscience de leurs corps
  • ils sont en plein déploiement de leurs capacités physiques
  • ils sont très curieux du monde réel qui les entoure.

Sur le plan social:

  • je trouve qu’ils sont davantage capables de s´ouvrir aux autres
  • ils construisent une pensée logique, c’est-à-dire qu’ils différencient le vrai de l’imaginaire,
  • ils ont besoin d’explications logiques des choses qui les entourent,
  • ils  recherchent l´autonomie mais néanmoins, ont besoin d´un cadre qui les rassure.

J’ai pu remarquer qu’ils sont heureux dans leur être, volontaires de travailler en équipe, sont dans l’échange et le partage et sont de nouveau dans les émotions.

Aussi ma démarche pédagogique a-t-elle tenu compte de ces descriptifs.

arriere-pays-grassois
Village de Cipières, arrière-pays grassois

Remarque particulière : Les enfants  vivent à Gréolières et à Cipières (06620), deux petits villages dans l’arrière-pays Grassois, dans un milieu montagnard et rural ; de ce fait, ils se connaissent tous. Les habitants des deux villages se fédèrent et s´organisent autour de l ´école et de l´association du Serpolet ACM.

Un projet d´activité sur le thème de La forêt et de son environnement était le bienvenu.

.

MA DÉMARCHE PÉDAGOGIQUE :

Le point de départ important était la représentation que les enfants se font de leur environnement, leur conception de l’appropriation de son patrimoine. 
j’ai employé une démarche pédagogique qui privilégie l’activité des enfants, leur motivation, leur curiosité et à partir de là, ai mis des moyens qui ont favorisé le développement des comportements dans le but de permettre aux enfants de réfléchir et éventuellement d’agir sur leur environnement.
Le but n’était pas d’apporter uniquement des connaissances naturalistes et scientifiques, mais aussi de favoriser le lien, le contact avec leur environnement, leur patrimoine naturel local.
 .

La démarche s’inspire des 7 étapes de Dominique COTTEREAU (ouvrage « Alterner pour apprendre ») :

> L’avant projet

> Phase 1 : exprimer ses représentations

> Phase 2 : s’éveiller

> Phase 3 : définir ensemble le projet

> Phase 4 : mettre en oeuvre le projet

> Phase 5 : agir et participer

> Phase 6 : transmettre

> Phase 7 : évaluer



> L’avant projet

L’idée est que les enfants cherchent eux-mêmes les informations grâce à des supports pédagogiques (Livres – documents – Photos…), et construisent leurs propres connaissances.
Cela s’est déroulé dans un climat semi-directif où l’institutrice et moi étions là pour les encadrer, les accompagner, les guider; tout en posant le cadre et les consignes de travail et de sécurité. L’important était de trouver un bon équilibre entre autorité (Un peu de « laisser faire ») et beaucoup de « Démocratie », c’est-à-dire qu’on participait aux décisions du groupe et faisions en sorte qu’elles soient appliquées.
.
Ce climat a eu pour résultat :
  •   Un bon degré de satisfaction des enfants
  •   Tout le monde était concerné
  •   Pas d’agressivité
  •   Le groupe était plus stable, sentiment d’implication qui fonde le sens de la responsabilité collective
La démarche était de se centrer sur leur motivation, leur curiosité, et de mettre en œuvre des moyens qui favoriseront, chez les enfants, le développement de comportements leur permettant de réfléchir et éventuellement d’agir sur leur environnement.

Déroulement de l’animation

L’animation s’est déroulé en 6 séances :en matinée, dont deux en milieu forestier proche de l’école.
Au terme des 6 séances, par groupe les élèves ont fabriqué trois fresques et une maquette et ont  exposé à toute la classe ensuite.

Le but : être capables d’expliquer et comprendre :
– Comment vit un arbre
– La coupe transversale d’un tronc d’arbre : les différentes couches
– Les interactions entre l’Homme et l’environnement et de la nature

animation-nature

Séance 1

La 1ère séance : s’est déroulée en salle de classe
À l’issue de cette séance, les enfants ont :
– Exprimé leur représentation du milieu forestier : il s’agit de dire ce qui vient à leur esprit
– Produit un dessin « dessine-moi – ma forêt »
– Défini les projets d’activités à mettre en œuvre
– Formé les groupes de travail

Phase 1 : exprimer ses représentations

Questions :
– « Où peut-on trouver des arbres en grande quantité ? »
– « Que savez-vous de la forêt ? » s’ils y sont déjà allés et pourquoi ; ce qu’ils y ont fait et vu ;
– « Comment la forêt rend des services à l’Homme ? »
– « Dessine-moi : ma forêt »

> Phase 2 : s’éveiller

Pour cela j’étais disponible et à leur écoute.
J’avais rassemblé un maximum d’informations sur leur conception de l’environnement (La forêt et son écosystème) : Noté les propos oraux des enfants sur le « paper board » : « mots jetés »
.
J’avais proposé « Dessine-moi ta forêt » : Les consignes : bien occuper toute la surface de leur feuille, ne pas hésiter de s’inspirer des mots « jetés » notés sur le paper board, mettre beaucoup de couleur.

> Phase 3 : définir ensemble le projet

Proposition et présentation de thématiques:
  1. Comment vit un arbre
  2. Coupe transversale d’un tronc
  3. Les interactions entre l’Homme et la forêt et la nature
.
J’ai conclu la fin de la séance en proposant : Une sortie en forêt pour la séance II

Séance 2

> Phase 4 : mettre en oeuvre le projet

La deuxième séance : En forêt / Durée : Environ 3 h 00
Tout le long de la balade de découverte de la forêt, les enfants par groupe de deux, ont rempli les deux questionnaires ludiques que je leur ai donné une fois en forêt avec les consignes à suivre pour mener à bien leurs enquêtes et investigations.
4 groupes de 5, ils doivent comparer les dessins, se demander s’il représente bien la forêt. Ensuite ; chaque groupe choisit un représentant qui rapporte à l’ensemble de la classe le résultat de la discussion sur la conception de leur forêt.
À l’issue de cette découverte, les enfants ont montrés des capacités à :
  • – Prendre plaisir à découvrir son milieu proche : La forêt
  • – Reconnaître des arbres par la feuille et comparer entre elles
  • – Être sensible à l’importance des espaces naturels
  • – Raconter comment vit un arbre – de quoi ils ont besoin pour vivre
  • – Remplir correctement les deux questionnaires : « Qui je suis ? » et « je découvre la forêt près de mon école » voir en pièce jointe
  • – Comparer et se demander si les dessins (séance I) représentent bien la réalité de la forêt
  • – Retransmettre des nouveaux mots spécifiques utilisés.

> Phase 5 : agir et participer

En utilisant une méthode originale qui fait participer les enfants, pour susciter leur curiosité : Approche cognitive et scientifique : on récolte, on observe, on réfléchit, on touche…
.
Dans la forêt : La forêt est précieuse et mieux la connaître est essentiel pour mieux la protéger. Le but est d’impliquer les enfants dans une démarche active pour un meilleur respect des milieux forestiers car la forêt est indispensable à plus d’un titre pour l’Homme et la Nature.
Les enfants procèdent à une approche sensorielle du milieu (les yeux – l’audition – l’odorat  – le toucher)
Ils récoltent des feuilles mortes sèches pour la fresque
Questionner sur « comment vit un arbre » Le rôle : de la racine – de la lumière
– « A quoi servent les racines ? »
– « Quels sont les besoins de l’arbre pour grandir ? »
– « Comment fait-il pour boire ? »
Questionner sur la présence d’animaux  – sur les couleurs de la nature
Découvrir globalement le sol – La vie dans le sol –
Discussion constructive autour des thèmes : Effet de serre & Réchauffement climatique.

Séance 3 

En salle de classe – Durée : Environ 3 h 00
Poursuite des phases 4 et 5: mise en oeuvre du projet avec implication active des participants
Matériel :
  • Grands formats feuilles carte line
  • Gros feutres
  • Feuilles A 4
  • Pistolet colle
  • Tubes de colle
  • Ciseaux
  • Une grande règles en bois
  • des dictionnaires, les outils d’aide à l’écriture
  • Des images (La pollution – réchauffement climatique …) à découper
  • Des textes polycopiés
  • Feuilles en mousse
À l’issue de cette séance, les enfants ont commencé à fabriquer :
– Une fresque sur : « Comment vit un arbre »
– Une maquette 3D : reproduire la « Coupe transversale d’un tronc d’arbre »
– Une fresque sur : « Les interactions entre l’homme et la forêt, l’environnement et de la nature»
Et  trouvé : Des slogans contre les conséquences du réchauffement climatique
.
Déroulement de la séance :
La séance s’est déroulée en alternance entre les deux grands groupes de 1h30 ; la 1ère séance d’atelier s’est composée comme suit : 1 groupe de 3 enfants du CE1 et 1 groupe de 7 enfants du CE2. Cette organisation nous a permis de mieux accompagner et guider les ateliers – Pendant ce temps les deux autres groupes étaient occupés par un travail scolaire dirigé par l’institutrice.
.
La 1ère séance d’alternance d’ 1h30 s’est déroulé ainsi :
.
coupe-arbre-enfantLe Groupe 1 – CE1 a eu la tâche de fabriquer une maquette en 3D : coupe transversale à partir morceau de tronc d’arbre. Pour cela Ils avaient à leur disposition une rondelle d’un tronc d’arbre (obtenu par un agent de la commune), du carton, des écorces de pin (ramassées en forêt)
La section d’un arbre montre deux parties : l’écorce et le bois. Entre les deux se trouve la zone par laquelle l’arbre s’accroît en épaisseur et qu’on appelle zone génératrice (ou cambium).
Les couches annuelles ou cernes sont bien individualisées (épaisseur quelques dixièmes de mm à quelques cm).
Le comptage des cernes indique le nombre d’années qui se sont écoulées entre le moment où l’arbre a atteint le niveau de la section considérée et le moment de la coupe. Il faut donc ajouter au nombre de cernes le temps approximatif mis par le jeune semis pour atteindre le niveau de la section.
.
Le Groupe 2 – CE2 s’appliquera à la fabrication d’un triptyque sur le thème « Comment vit un arbre »
.
La 2ème  séance d’alternance d’ 1 h 30 s’est déroulé ainsi :
Le Groupe 3 –  CE1 : les enfants ont commencé à faire le triptyque : comment vit un arbre
Le Groupe 4 – CE2 s’est attardé sur la réflexion du thème : « Les interactions entre l’homme et la forêt, l’environnement et de la nature» sur une fresque produire un court texte – mettre en forme les slogans.

Séance 4 

 Poursuite et fin des ateliers

Séance 5

> Phase 6 : transmettre

Durée : Environ 1h30
Lieu : S’est déroulé en salle de classe
.
 A la fin de la V ème séance les enfants ont démontré qu’ils étaient capable de :
  • Présenter le travail à la classe : un élève fut désigné par son groupe respectif pour exposer le travail aux autres groupes.
  • De communiquer son savoir & savoir-faire avec les nouveaux mots spécifiques
  • De respecter le temps imparti

Pour les « écoutants », ils ont su :

  • Respecter les exposés
  • Ouvrir le débat
  • Comprendre les thématiques
Les fresques étaient affichées dans la classe ainsi que la maquette 3D.
.
A la fin des exposés, j’avais fait un bilan avec toute la classe lors d’un tour de table :
« Ce que j’ai appris » – « Ce que j’ai aimé » – « Ce que je n’ai pas aimé »
.
Cela a permis :
.
  • Aux enfants de s’exprimer sur les moments les plus marquants, positivement et négativement
  • De prendre conscience des moments forts d’une activité
  • De prendre du recul et exprimer les critiques qui semblent nécessaires
Dans un 1er temps, avec les enfants on se remémorait les séances vécues, que je notais sur le paper board ce qui les a aidé pour se situer dans le temps du bilan.

> Phase 7 : évaluer

Questionnaire de satisfaction, qui consistait à recueillir un maximum d’informations des enfants :
Sur leur nouvelle perception de leur environnement proche : la forêt – Sensibilisation – L’impact de l’Homme et les conséquences sur le réchauffement climatique.
Sur la conduite des séances dans sa globalité
Sur les impressions, remarques et le degré de satisfaction des enfants
.
 Déroulement :
Élaborer une liste de questions fermées, adapté à leur âge et au contenu des différentes séances acquises
Distribuer le questionnaire en fin de la séance 5

Séance 6 

Une nouvelle approche, cette fois ci : ludique basée sur le jeu
.
– « Me reconnais-tu ? Les yeux bandés « Sens du toucher » (Doux-Dur-Lisse-Rugueux-Piquant)
– L’approche artistique avec la sensibilisation de l’enfant par la réalisation de tableaux nature

Ce diaporama nécessite JavaScript.

.
A la fin de la VI ème séance les enfants ont :
Pris plaisir aux jeux
Fait appel aux sens (le toucher – l’odorat – l’ouï)
Su faire confiance à l’autre
Découvert différents élément d’un arbre
Réalisé leur propre « tableau nature » où ils ont fait appel à leur sens d’imagination avec ce qu’ils trouvent dans la nature

Télécharger les documents suivants:

Ceux d’entre vous que cela intéresse peuvent télécharger les documents de travail d’Alain. Ils sont bien entendu à adapter à votre contexte si vous souhaitez vous en inspirer!

questionnaire-foret-ecole
questionnaire-satisfaction-foret
evaluation-finale
.
Merci Alain pour ce témoignage. Voilà qui nous permet de rentrer dans le concret, pour à notre tour nous mettre en projet. Le mois prochain, vous pourrez découvrir un 2e témoignage de cet Educateur nature, qui cette fois nous emmènera dans un A.C.M. (Accueil Collectif de Mineurs), dont les enfants ont été invités à devenir « éco-jardiniers »…
Si vous souhaitez plus de précisions sur ces activités, n’hésitez pas à poser vos questions ou remarques en commentaires! 
 .

Bibliographie :

– Pédagogie et Environnement / Découverte, compréhension, production artistique 5-7 ans : Denise et Pascal Chauvel – Pédagogie Pratique / RETZ
– Fichier / Jeux & Activités nature : Collection Viens Jouer / Edition les Francas
– Qu’est-ce qu’apprendre ? : Olivier REBOUL / PUF l’éducateur
– Clé de détermination des principales plantes des collines calcaires méditerranéennes / Regarde, touche, sens … et découvre le nom des plantes : Ministère de l’Agriculture et de la Forêt
– Guide pratique d’évaluation / Projet d’éducation à l’environnement, sous la direction de Dominique COTTEREAU : scéren – CRDP Bretagne (2004)
.

Crédits photographiques: à la une: woodleywonderworks; new-york-city

(943)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *